Ziguinchor : Un déserteur de la GIGN arrêté et battu par des gendarmes

police

Des gendarmes en civil ont arrêté, dimanche dernier, en début de soirée, un élément du Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale, au quartier Tilène de Ziguinchor, pendant le meeting organisé par Benoit Sambou de la mouvance présidentielle.Il était 21 heures, à l’arrivée du ministre Benoit Sambou, à Tilène, pour les besoins d’un meeting de proximité. Alors que le responsable politique et sa délégation s’installaient

, notre attention fut attirée par les allers-retours des gendarmes en civil, dont les visages nous étaient familiers. Suivant notre flair, nous les revîmes, 5 minutes plus tard, revenir avec deux gros gaillards menottés. L’un des deux était en pagne, sortant certainement d’un sommeil. Leurs bourreaux les frappaient, sans cesse, perturbant même le meeting.

Nous pûmes, finalement comprendre, après recoupement des propos des gendarmes, que les deux malabars étaient des leurs. « Tu ne mérites pas d’être un élément de la GIGN », disait, en effet, un gendarme, avant de monter en compagnie de ses pairs, lourdement, armés et des deux gars, dans le véhicule en direction de la caserne de Néma. Nos tentatives de joindre certaines autorités militaires sont restées sans réponses. Si certains militaires manifestaient de la surprise, nous disant que nous leurs apprenions l’info, d’autres n’en voulaient même pas parler. Toutefois, une de nos sources, l’un des gars, celui qui était bastonné, serait un agent déserteur de la GIGN. Mais, si l’info est avérée, le sieur risque d’être traduit devant le tribunal militaire, selon une autorité avisée.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire