« Une seule santé », l’objectif est de rendre le monde plus sûr selon le Pm

mo
Le premier ministre Mohammed Boune Abdlah Dione a soutenu, ce vendredi, à Dakar l’ambition de l’approche « Une seule santé » est d’unir la gestion des risques sanitaires et biologiques résultant des changements climatiques et l’évolution de comportement des populations humaines et animales.

Au Pm de préciser que la situation actuelle justifie la nouvelle stratégie « one health » (une seule santé ainsi dans ce contexte, «la santé devient non plus un problème national, mais mondial qu’il sied de traiter comme tel avec des dimensions de santé publique environnementale et animale fortement liée».

C’est à l’occasion de la cérémonie officielle d’ouverture d’une réunion technique et ministérielle dédiée à l’approche « une seule santé » que le premier ministre a notifié ces propos sur ce programme qui vise à lutter contre les zoonoses et les menaces de santé publique connexes.

Cette réunion a vu la participation d’une trentaine de ministre de la santé, de l’agriculture, de l’environnement, de l’élevage, etc. afin d’attirer l’attention sur l’importance s’attaquer aux menaces sanitaires émergentes

A en croire le premier ministre du Sénégal, « l’objectif est de rendre le monde plus sûr, plus sécurisé en permettant à nos pays de renforcer leur capacité à prévenir, détecter et répondre à temps à tout risque pouvant affecter la sécurité sanitaire d’épidémies, de maladies et éviter leur propagation par une prise de mesures appropriées ».

«Les récentes épidémies en Afrique de l’Ouest, notamment la maladie à virus Ebola, la fièvre de la vallée du Rift, la grippe aviaire, etc., avec leurs corollaires de victimes humaines et animales, leurs répercussions sociales et économiques, ont fini de convaincre les plus sceptiques sur cette impérieuse nécessité», a-t-il dit.

«Une approche holistique s’avère nécessaire pour réaliser l’équilibre sanitaire entre tous les habitants sur cette planète terre, parce que la santé que peut s’offrir les hommes pour vivre se doit, désormais, et impérativement, de la procurer aux autres êtres vivants, principalement aux animaux», a plaidé le chef du gouvernement sénégalais.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire