» Une bonne partie des activités de l’ITIE sera liée à la communication  » (Ismaila Madior Fall)

Thiendou Niang, consultant du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), a fait savoir, ce mardi, dans la commune de Dakar-Plateau, lors de son exposé sur la stratégie de communication du comité national ITIE au cours d’un atelier de restitution. Que {La communication doit contribuer à une meilleure transparence et à une bonne gouvernance des industries extractives au Sénégal, il faut contribuer à élever le niveau de connaissance des parties prenantes (gouvernement, sociétés minières, organisations de la société civile), des communautés minières et du grand public sur le fonctionnement et les dynamiques du secteur minier au Sénégal}.

M.Niang très en verve, dans son exposé a plaidé pour l’utilisation d’un mix communication comme stratégie majeure. A ce titre, il a recommandé notamment le recours par le comité national ITIE aux médias (publics, privés, radios communautaires, médias sociaux) sans compter les théâtres populaires. {Il faut aussi développer des relatons partenariales stratégiques avec les organisations de la société civile, le collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES) pour la mise en œuvre des objectifs d’informations, de sensibilisation et d’éducation des acteurs}

Dans la même veine, Ismaila Madior Fall, président du comité national ITIE, estime qu’une bonne partie des activités de sa structure sera liée à la communication

Pour, Thiendou Niang, il faut exploité d’autres canaux et modalités de communication, comme les dépliants, la mise en place de points focaux au niveau décentralisé ou encore la mutualisation des ressources informationnelles à travers une plateforme.{jcomments on}

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire