Succession de Wade et retrouvailles de la famille libérale : la carte Pape Diop

Avec ses 4 députés pour une première participation à des élections législatives, loin de la tutelle du Pds, l’Alliance Bokk Guiss Guiss a prouvé sa légitimité auprès des Sénégalais et fait taire les sceptiques. Ces résultats interviennent dans un tournant crucial pour la grande famille libérale qui se cherche un nouveau départ en ces périodes de difficultés politiques. Wade, fatigué par des années de lutte politique et rattrapé par la réalité de l’âge, doit être remplacé par un homme qui pourra porter le flambeau du libéralisme sénégalais et continuer à donner du rêve au peuple libéral.

La succession du Pape du Sopi est ouverte et à partir d’une lecture fine au lendemain de ces élections législatives, la tendance semble se porter sur Pape Diop. En peu de temps, le Président du Sénat est parvenu à démontrer qu’avec des moyens politiques et le consentement de la famille libérale, il peut devenir le nouveau chef de file du parti libéral. Le Président Wade ne s’y est pas trompé qui a su rapidement décrypter les résultats des votes des Sénégalais et en vieux singe politique a compris que l’essentiel est au dialogue. Bokk Guiss Guiss n’est pas contre cette idée et est prêt à poser ses conditions pour les grandes retrouvailles de la famille libérale. Pape Diop avait averti que ces élections législatives seraient une sorte de primaire au sein de la famille libérale avant le grand «congrès» pour choisir le successeur de Wade.

L’avenir lui a donné raison puisqu’en si peu de temps il a su jauger sa force politique dans le pays et entrer à l’Assemblée nationale avec une demi-douzaine de députés. Son heure semble enfin sonné pour diriger le Pds. Son potentiel adversaire, Omar Sarr, ne fait pas le poids de l’avis de nombre de militants libéraux. Le maire de Dagana a perdu dans son propre fief dans le Walo et ne semble pas porter les aspirations du Pds à négocier un nouveau virage politique.

La décision de Wade de regrouper la famille libérale n’est pas anodine : c’est la volonté de faire revenir les dissidents de Bokk Guiss Guiss afin de faire face politiquement au nouveau régime et à la Coalition Benno Bokk Yakaar. Selon nos informations, plusieurs responsables du Pds militent aujourd’hui pour la carte Pape Diop. Nos sources de nous préciser que plusieurs avis concordent pour dire que l’ancien Maire de Dakar s’impose comme la personnalité à mieux d’assurer la succession de Wade. En attendant ces grandes retrouvailles de la famille libérale, il ne fait plus aucun doute que Pape Diop est parti pour devenir le futur Secrétaire général national du Pds.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire