Sonko tente de rétablir son image…

ousmane sonko conference election2019

Sonko tente de rétablir son image…il drague l’électorat Mouride

Au Sénégal, la politique se fait tout le long d’un mandat. Après les élections législatives du 31 juillet 2022, les partis politiques se lancent vers de nouvelles joutes électorales. Et celles-ci sont plus qu’importantes car elles doivent permettre d’élire un nouveau chef d’Etat. Ousmane Sonko ne veut pas rater cette rencontre. Pour cela, le leader du parti des patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) ne lésinera pas sur les moyens. Mais il lui faudra, d’abord, soigner son image fortement dégradée.

Ousmane Sonko se prépare pour 2024. Le patriote en chef a commencé par massifier son armée avec son opération « Magi Pastef » et la tournée qu’il compte entamer au mois de septembre. Mais le leader de Pastef a entrepris un chantier primordial à savoir rétablir son image et celle de son parti auprès des foyers religieux. C’est en ce sens que Sonko tente de récupérer le terrain perdu par Macky Sall dans la communauté Mouride…

sonko
Chez le guide Serigne Cheikh Salih Mbacké
Ousmane Sonko n’a pas chômé ces derniers mois. Le leader Pastef a multiplié les visites auprès des guides religieux. En juillet 2022, il avait rendu visite à Serigne Cheikh Saliou Mbacké et au Khalife de Darou Khoudoss. Cette rencontre, selon Sonko, lui avait permis d’échanger avec chacun d’eux sur le Sénégal et les potentialités et richesses de nos pays africains en général. Plus d’un mois après, Sonko refait un clin d’œil aux mourides.

Ce week-end, Ousmane Sonko a rendu visite aux fils de Serigne Saliou Mbacké. Le maire de Ziguinchor y a passé toute la journée. Une visite largement commentée sur les réseaux sociaux. Mais la question qui trotte sur toutes les lèvres, tout le monde se demande pourquoi Sonko a retourneé sa veste ? Qualifié de « salafiste », le patriote en chef a toujours été hostile aux marabouts. Une attitude que ses souteneurs adoptent jusqu’à présent.

Alors si Sonko fait le tour des foyers religieux, c’est pour se refaire une santé. L’affaire Adji Sarr a fini par dévoiler le côté sombre du leader de Pastef. Pour ne rien arranger, les «Sonko Boys» tirent sur tout le monde. Ils ont installé sur les réseaux sociaux une véritable tyrannie. Même les marabouts ne sont pas épargnés. On se souvient de cette vidéo d’Assane Diouf où il s’en prenait au khalife général des Mourides. Ou alors de toutes les insultes que de soi-disant patriotes ont lancé à tous les Mourides qui ont apporté leur soutien au régime de Macky Sall.

sonkoSerigne Modou Kara Mbacké ou Cheikh Abdoul Ahad Gaïndé Fatma en ont pris pour leurs grades. À la veille des législatives, ils ont été torturés par l’armée mexicaine de Sonko sur les réseaux sociaux. Mais le silence de Sonko au lendemain de ces attaques avait irrité les Mourides. Alors Sonko qui lorgne le fauteuil de Macky tente de soigner son image. Toutes ces visites qu’il mène, sont loin d’être une affaire de « talibé et son Serigne » (disciple et guide). Tout ce qui l’importe c’est d’accéder au pouvoir. Et pour cela, il doit se réconcilier avec tout le monde.

Cette tâche est loin d’être gagnée. Malgré ses multiples réalisations, le Président Macky Sall n’a jamais réussi à gagner une élection à Touba. Le leader de Pastef, allié à des insulteurs de marabouts, aura tout le mal du monde pour gagner là où Macky a échoué. Il faut aussi reconnaître que le PDS a toujours acquis l’électorat Mouride. Alors, l’actuel maire de Ziguinchor aura tout le mal du monde pour se faire accepter du côté des foyers religieux. Mais attention, Sonko arrive toujours à se sortir des situations délicates.
Xibaaru

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire