»Si Macky Sall signe ses accords, nous marcherons vers le palais » (Le collectif « Non aux APE »)

Les membres du collectif « Non aux APE » rejettent les accords signés par l’Etat du Sénégal avec l’Union Européenne (UE), a fait savoir, ce samedi dans la commune de Mermoz, son coordonnateur national, Guy Marius Sagna. Il s’exprimait lors de la cérémonie  »bilan et perspectives » pour 2015 des ‘’semaine de l’économie’’ de l’Africaine de recherche et de coopération pour l’appui au développement endogène (ARCADE). Les membres de ce collectif se disent « prêts à donner notre vie pour éviter d’être encore tenus comme des otages ».

Pour eux, ces Accords de Partenariat Economique (APE) « ne favoriseront même pas à terme les économies européennes. Nos économies ne pouvant plus supporter les importations massives et subventionnées de l’Union Européenne, cela entraînera la disparition des PME et donc de la classe moyenne et il s’en suivra de facto une implosion du pouvoir d’achat des 300 millions de consommateurs ».

Le coordonnateur national de la coalition explique que la signature de ces accords va entraîner automatiquement une ‘’libéralisation du commerce dans les pays africains signataires ainsi que les autres aspects liés aux services. Guy Marius Sagna a déploré cette mesure de sécurité prise par le Sénégal, estimant que ce sont des compassassions inutiles que fait le pays pour un partenariat qui, s’il est signé, va limiter les chances d’élargir une coopération avec d’autres pays notamment ceux du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

Par ailleurs, selon Henriette Faye, dans son expose, a souligné que. En 2014, l’ARCADE a publié le volume 1 des ‘‘samedis de l’économie », organisé des ateliers en faveur des journalistes économiques et des cérémonies d’hommage et un séminaire sur la monnaie.

Pour, le président de l’Arcade, Moussa Dembélé, annonce que l’année 2015, il est prévu la publication du volume 2 et la poursuite des débats autour des ‘‘samedis de l’économie » sur le 40ème anniversaire de la CEDEAO, la circulation des biens et des personnes, la santé, la gestion des guerres entre autres.{jcomments on}

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire