Si Charlie Hebdo avait caricaturé Serigne Touba, Macky le Mouride aurait-il marché à Paris ?

Le Président Macky Sall a t-il Satan comme conseiller ? Apres sa connerie sur l’affaire Charlie Hebdo pourquoi attend t-il d’être au Bourkina Faso pour se prononcer sur la question? Pourquoi ne pas utiliser sa télévision la RTS (rien tous les soirs), à qui il a donné des milliards pendant le  » Sommet de la cacophonie  » pour parler au peuple sénégalais? Depuis le pays des hommes intègres, le président Macky Sall a tenté de se justifier en déclarant : » Notre engagement auprès de la France dans la lutte contre le terrorisme reste constant.

Mais, on ne peut pas au nom de la liberté de la presse, cautionner ou ne pas réagir contre des pratiques qui peuvent être des sources de tensions sérieuses sur l’ensemble de la planète. Il faut savoir que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres.  »
Les propos et le comportement de Macky montrent qu’il est loin de connaitre les préceptes de l’Islam. Si lui, les caricaturistes de Charlie- Hebdo l’avaient peint de cette façon, resterait-il muet et sans réaction.

Sidy Lamine Niasse n’a t-il pas raison de dire que Macky Sall est sorti de la religion musulmane et qu’il doit refaire sa profession de foi?Faudrait-il rappeler au Président Macky Sall que la liberté d’expression à des limites.Soutenir cette ignominie appelée Chatlie Hebdo signifie ne pas respecter la liberté de culte, insulter la foi d’autrui et ignorer les fondements de la religion musulmane.

Personne au Sénégal n’aurait accepté que l’on caricature son père, sa mère ou son marabout sous ces formes graves, irrespectueuses, indécentes, ignobles, masos et sanguinaires à plus forte raison le Prophète (PSL)

Le constat est qu’aux yeux des musulmans sénégalais, les dirigeants de Charlie Hebdo sont des provocateurs des blasphémateurs et des provocateurs qui aiment blesser en remuant le couteau dans la plaie. Tous pensent qu’ils doivent en assument la responsabilité.
Le Sénégal est un pays de foi, de liberté, de dignité, de démocratie. Mais surtout une référence entres croyances qui cohabitent nuit et jour. Il est fréquent de trouver dans une même famille des musulmans, des catholiques, des chrétiens et des athées.

Cette entente, cette cordialité, ce respect mutuel, cet amour entre ces différentes croyances lui valent aujourd’hui une grande jalousie dans toute l’Afrique.
Le Pape l’a bien rappelé : « la liberté d’expression est un droit fondamental mais qui n’autorise pas à insulter la foi d’autrui « 
Le Sénégal est un modèle de coexistence pacifique entre différentes religions et Macky Charlie n’a pas le droit d’y jeter du feu.
La seule liberté sans limite n’est- elle pas la liberté de penser?{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire