Seydi Gassama : « L’Etat doit arrêter l’acharnement contre Imam Ndao »

seydi gassama accuse macky sall

Ouvert ce lundi 28 février au Palais de justice de Dakar, le procès en appel de l’Imam Alioune Badara Ndao a été renvoyé au 30 mai 2022. Pour Seydi Gassama, « L’Etat du Sénégal doit arrêter l’acharnement judiciaire contre l’imam Alioune Badara Ndao ».

Selon le directeur d’Amnesty International Sénégal, imam Alioune Badara Ndao ne prêche pas la violence. Et dès qu’il est sorti de prison, il est retourné à son village, près de Kaolack où « il s’adonne à ce qui a toujours constitué ses activités : enseigner la religion aux enfants et cultiver ses champs », dit-il.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire