SENEGAL-SONES

 

La prévision de l’eau en 2025.

« Depuis sept (7) ans, le gouvernement n’a pas augmenté le prix de l’eau. C’est pour avoir un prix social accepté par tous ». Souligne d’emblée, le ministre d’Etat, de l’habitat de la construction et de l’hydraulique. Il présidait ce mercredi à Dakar, un atelier de mobilisation des ressources en eau de la région de Dakar et de la petite cote horizon 2025. Cet atelier a été organisé par la SONES.

 

La SONES, se veut par ce panel des professionnels de l’hydraulique, être prévisionniste du futur de l’eau en quantité et en qualité dans notre pays d’ici à 2025. Le problème de l’eau est un problème fondamentale, c’est pourquoi la SONES veut le renforcement et à la renouvellement de ses installations, dont certains sont à la limite d’age. Aussi, elle envisage la diversification de son approvisionnement, à l’heure actuel seul lac de guers est le château d’eau de Dakar et il est menacé par le typha et d’autres espèces.

Reportage Sy Dior

« La SONES, aborde une phase importante dans sa politique d’approvisionnement en eau au Sénégal. Vu l’augmentation de notre population en zone urbain, il faut nécessairement prendre les devants et renforcé nos capacités en eau pour pouvoir satisfaire la demande » Souligne, le D.G de la SONES Ibrahima Diallo, visiblement déterminé, pour ensuite déclaré.

« Il faut une concertation, c’est enjeux de la SONES pour enfin surmonter le problème de l’eau. Il faut assurer les populations l’eau de qualité accessible et bien géré c’est une nécéssité ». Conclut-il

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire