Sénégal-Politique

dieng foto

IL ETAIT UNE FOIS…

TANOR, UN TENOR DE LA MAL GOUVERNANCE !

Notre pays va organier sa prochaine Présidentielle, si l’on se fie à l’agenda républicain, en 2012.Déjà, les passions ont commencé à gronder. Le peuple souverain (sur)saturé de politique, attend avec impatience, le jour véridique .Il en a assez des mots et attend  une équipe capable de venir au bout de ses maux. Nos hommes politiques, comme des enchérisseurs  en fête foraine   lui bombardent, au quotidien, toute une gamme d’offres politiques. Cette jungle, qu’elle est infestée de bêtes de tous les poils et autres caïmans de toutes les carapaces ! Mais, intéressons-nous sur le cas d’Ousmane Tanor DIENG, pièce maitresse du  défunt régime qui a coulé le Sénégal et qui prétend revenir aux affaires.

Il est connu de tous qu’Ousmane Tanor DIENG était un homme « incontournable » dans le dispositif des différents gouvernements du règne  d’Abdou DIOUF. Cela n’était pas dû à une compétence avérée, voire une connaissance des dossiers brulants. Bien des langues pensent qu’il « avait mystiquement » DIOUF dans sa poche. Au Palais  présidentiel, le tout puissant Ministre d’Etat chargé des Services Présidentiels était craint plus que le maitre des céans .On lui collait même le nom de « COLLIN noir » de la République.

Tellement Sa nguèniéne se mêlait de tout. Dans les nominations, il avait son dernier mot à dire. Des infos révèlent même que certains Ministres et Directeurs de sociétés étaient tenus de lui verser des sommes astronomiques à la fin de chaque mois. Ce grand margoulin de Tanor grignotait, osons le dire, sensiblement les caisses de l’Etat. L’actuel Secrétaire Général du Part Socialiste Sénégalais (P.S) fut un grand détourneur de biens publics. Et nos mémoires restent toujours fraiches concernant le problème de la vente des licences de pêche qui enrichi phénoménalement ce gueulard. Nous n’oublions pas l’argent mendié en Koweït par le P.S et qui devait servir à financer la campagne du candidat Diouf en 1993 et qui se trouvait empiffré par Ousmane Tanor DIENG. De toutes les sociétés d’Etat, la SICAP a plus souffert de l’action nocive de cet homme. Des appartements entiers  ont été offerts à des proches parents, des amis, des militants, des copines de Tanor DIENG. Citons sa folie dépensière envers la gent féminine (clin d’œil à ses escapades de l’autre abord du triangle sud !).  O.T.D est également défini comme un véritable affameur du peuple. De la radiation de plus 700 policiers en 1988, c’est lui qui a fortement influencé le Président Abdou DIOUF en lui racontant bon nombre de contre-vérités. Ce qui avait occasionné beaucoup de morts, des familles éclatés, des filles qui abandonnaient l’école et finissent par emprunter le trottoir, des fous pour s’arrêter là. M. Ousmane Tanor DIENG est également défini comme un agent noir du P.S. C’est lui qui a réduit en charpie tout l’héritage du Président –Poète avec le départ des vrais barons comme Moustapha NIASSE ,Djibo Léity KA ,Robert SAGNA , Sytou TOURE, Mamadou DIOP, Abdoulaye Makhtar DIOP , Abdoulaye DIACK ,Mbaye Jacques DIOP, Abdou Rahim AGNE etc. Aujourd’hui, force est de reconnaitre que cet homme ne peut pas mener à la victoire le Parti Socialiste de par sa carence charismatique notoire. Un Khalifa SALL ferait mieux que lui.

Un jour, en ouvrant mon poste téléviseur, je  tombe sur un meeting de « Kor Ndioufa » organisé à Mbour. A entendre ses propos acerbes frisant l’intempérance, je sens la terre dérobée sous mes pieds et je ris sous cape. Ce ténor de la mal gouvernance  qui vit peinardement (il a perdu bien de ses faveurs depuis 2000 ) parlait avec un cœur enragé d’une «  mal gouvernance immonde» au Sénégal.

Nous ne sommes pas des abrutis à l’esprit flasque comme il le pense !

Sénégalaises et Sénégalais, soyez prudents à l’heure du choix !

Ibrahima NGOM Damel,

Journaliste-Ecrivain

Tel : 77 728.40.52

E-mail : yboupenda@yahoo.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire