Sénégal- Pêche.

imagesca5uqufr

La Mauritanie, La Guinée Bissau et le Sénégal veulent renforcer leurs coopérations, en matière de pêche.

Les comités nationaux du dialogue social, ont tenu ce jeudi après midi à Dakar une conférence de presse, pour porter à l’opinion public, la situation sociale et les conditions de travail du secteur de la pêche qui connait des difficultés. C’était sous la présence de Wagner Brandt, directeur de l’Organisation International du Travail (OIT), de Pablo Xandri, conseiller technique pêche du Bureau International du Travail (BIT) et plusieurs professionnels du secteur.

Cette tête à tête, avec les journalistes fait suite à deux jours de rencontre sur le dialogue social dans le secteur de la pêche, plusieurs problèmes ont été soulevés tel que, les divergences entres les travailleurs et les employeurs, la rareté des ressources, les conflits entres les états et la sur exploitation de la pêche car plusieurs acteurs y interviennent.

Ces trois pays limitrophes veulent échangés leurs expériences pour l’intérêt de tous et réglé à l’amiable les divergences notés par ci par là. C’est dans ce sens que, le directeur du dialogue social du Sénégal Mr Coulibaly souligne.

 «  La Mauritanie, la Guinée Bissau et le Sénégal sont une famille, nous partageons les mêmes ressources, nous devons aller dans le même sens, pour l’amélioration des conditions de travail, gérer ensemble les conflits de manière amical et trouver des solutions ensemble aux nombreux difficultés des travailleurs de la pêche ». 

Mr Dougouti Coulibaly a indiqué par ailleurs que les ressources se font rares alors que la demande est forte. 

Mr Wagner de l’OIT, c’est félicité de cette rencontre de deux jours qui a vu la détermination de tout un chacun à investir dans le secteur de la pêche enfin que les populations de ses trois pays puissent bénéficié des produits de la mer.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire