Sénégal- Péche : Les Requins ‘’Plat du jour’’De la C.S.R.P.

requins

« Après la mise en place en 2008, de l’observatoire de l’exploitation des requins dans les pays de la C.S.R.P et le bilan à mi-parcours éffectué en 2009, aujourd’hui, il s’agit de faire le bilan global de la mise en place de cet observatoire,pour une meilleure preservation de la ressource ». Se sont les propos tenus ce mardi matin dans les locaux de la C.S.R.P, par Dr Hamady Diop, chef dept’ recherche et systèmes d’information C.S.R.P, lors l’atelier régional pour faire le bilan de ce dispositif de collecte et dégager les perspectives d’avenir. 

Cet atelier à pour but, après deux ans de mise en place de l’observatoire sur l’exploitation des requins dans l’espace C.S.R.S, la Fondation international du Banc d’Arguin (FIBA) et la Commission Sous-Régionale des Péches ( C.S.R.P), tous ses experts réunis autour de la table et déterminés à protéger le requin des surexploitations.

C’est dans ce veine que Mika Diop, coordinateur programme Espèces et Habitants, coordinateur du projet PSRA-Requins est intervenu. « Cet atelier qui regroupe sept pays, consiste à suivre des indicateurs, biologies, socio-économiques et gouvernances. Pour pouvoir alerter les décideurs sur les signes de surexploitation de requins car cet espèce est menacé ».

Les sept pays à savoir : La Mauritanie, la Guinée, le Cap-Vert,le Sénégal, la Gambie, la Guinée Bissau et la Sierra Léone. Réunient et permettront de faire un bilan historique, sur la collecte et l’analyse des indicateurs à renseigner dans chaque pays et enfin de proposer une stratégie d’alimenter régulièrement et à long terme l’observatoire régional de l’exploitation des requins dans l’espace C.S.R.P. Cet atelier prend fin ce jeudi 23 décembre 2010.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire