SENEGAL-JUSTICE ’’IL N’APPARTIENT PAS AUX MAGISTRATS DE RÉTABLIR LA PEINE DE MORT’’, SELON UN JUGE

MAGISTRAT

Saint-Louis, 21 nov (APS) – Le président de la Chambre criminelle d’appel de Saint-Louis (nord), Seyni Bodian, a invité lundi les citoyens à faire confiance aux députés dans le débat sur la peine de mort, estimant qu’il n’appartient pas aux magistrats d’appeler à son rétablissement.

‘’Il n’appartient pas aux magistrats de dire s’il faut faire revenir la peine de mort. Il faut faire confiance aux élus du peuple. Nous rendons justice au nom du peuple. Ce que le peuple va décider, c’est ce qu’on va faire’’, a-t-il déclaré à des journalistes lors de l’ouverture de la première session de la Chambre criminelle d’appel de Saint-Louis.

Une série de meurtres a été enregistrée ces derniers mois au Sénégal.

Le dernier en date, perpétré samedi sur la vice-présidente du Conseil économique social et environnemental, a fait ressurgir le débat sur le rétablissement de la peine de mort.

Des citoyens et des représentants d’organisations d’inspiration confessionnelle ont notamment plaidé le rétablissement de la peine capitale pour résoudre ce problème de criminalité.

‘’Si les députés votent une loi pour rétablir la peine de mort le moment venu s’il y a lieu de l’appliquer on le fera. Un juge ne peut dire qu’il faut faire revenir la peine de mort qui a été déjà abolie pour plusieurs raisons’’, a fait valoir le magistrat.

La peine de mort a été abolie en décembre 2004 au Sénégal. La dernière exécution d’un condamné à mort dans le pays remonte à 1967

AKS/OID

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire