Sénégal-Gambie-Iran: Affaire « d’armes iraniennes pour la Gambie» : Banjul et Dakar font bloc contre

rfi

Le ministre gambien des Affaires étrangères Mamadou Tangara était au Sénégal les 03 et 04 janvier 2011. Officiellement, cette visite de travail n’avait aucun lien avec l’affaire des armes iraniennes supposées destinées à la Gambie. On sent bien que le ministre gambien et son homologue sénégalais ont cependant tenu à lancer des signaux d’apaisement tout au long de leur conférence de presse commune.

Lors de cette visite de travail de 48h00, Mamadou Tangara a rencontré son homologue sénégalais Madické Niang, mais aussi le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye. Le chef de la diplomatie gambienne a également été reçu en audience par le président sénégalais Abdoulaye Wade, à qui il a remis un message du président gambien Yahya Jammeh. Il a beaucoup été question lors de ces entretiens de dossiers bilatéraux : suivi des conclusions de la « Grande commisssion mixte », préparatifs de la « Grande commission consultative », etc. En apparence, le communiqué final de cette visite de 48h00 du ministre gambien ne fait lui-même que lister une série de projets conjoints en cours ou à venir.

Le véritable message se situe cependant entre les lignes : le Sénégal et la Gambie veulent manifestement prouver et se prouver qu’ils entretiennent les meilleures relations du monde. L’enjeu est de taille vu la présence dans les deux pays de fortes communautés gambiennes etsénégalaises.

Les deux ministres ont donc assuré à tour de rôle au cours d’une conférence de presse conjointe que l’affaire des armes iraniennes n’avait créé aucun malaise entre eux. « Il n’y a aucune forme de nuage dans nos relations » a estimé Madické Niang. «Aucune suspicion », a déclaré pour sa part Mamadou Tangara.

Banjul et Dakar ont même choisi de faire bloc contre Téhéran dans cette affaire d’armes saisies au Nigeria et supposées être livrées dans le village du président Gambien. Les Sénégalais se disent prêts à croire le démenti gambien et demandent à l’Iran seul de se justifier. « Le Sénégal, Le Nigéria et la Gambie réclament des explications, a déclaré à RFI le ministre Sénégalais. Nous voulons, a-t-il dit, être édifiés… »

Madické Niang a annoncé qu’il se rendrait à son tour en Gambie les 16 et 17 janvier .{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire