Sénégal – Monde-Culture –Fesman :

fesman foto

Selon Saer Sarr Samb,si le public n’est pas présent se sera l’échec.  

En prélude du 3ème Festival Mondial des Arts Négres (FESMAN), qui va se dérouler du 10 au 31 décembre 2010 au Sénégal. Le Comité national artistique a organisé une conférence de presse ce vendredi à la maison Keur Birago Doip bou bess, la rencontre avec les journalistes porte sur l’événement planétaire dont notre pays va organisé et participé. Dans ce contexte culturel dont le Sénégal s’est engagé, le comité national artistique de l’élaboration du contenu des domaines artistiques du festival et de la structure de la participation du Sénégal, que dirige Saer Sarr Samb s’est voulu clair sur les chances de la réussite de l’organisation.

Saer Sarr Samb visiblement déterminé annone à l’assistance que « Tout sera prêt avant le début des festivités sera le téranga festival et on fera de sorte que beaucoup d’artistes Sénégalais puissent participer ».Mais il a rappelé que les populations du Sénégal doivent y adhèré. « Mais vous savez un événement sans public sera la catastrophe et nous le souhaitons pas ».

 

« Ainsi notre pays va être le vitrine du monde, nous devons montrer à nos hôtes la culture te le téranga Sénégalais ».Lance t-il aux nombreux journalistes présent dans la salle. Me Samb a fait savoir que quinze (15) disciplines seront à l’honneur en allant de : Arts d’Afrique, Art visuels, Artisanat d’Art, Cinéma, Culture Urbain, Danse, Design, Littérature, Mode, Musique, Théâtre, Architecture traditionnelle, Sciences et technologie, Gastronomie, Sport. Aussi il a indiqué que le Brésil est l’invité d’honneur du festival.

Me Samb toujours sur de lui lance. « Notre se soucie particulièrement de la qualité de nos représentants qui doivent refléter ce que nous pouvons présenter de meilleur ».Il a annoncé aussi outre les partenaires institutionnelles comme le parlement (Sénat et Assemblée national), le conseil économique et social, les collectivités locales, les départements ministériels Intérieur et collectivités locales en particulier, la CNA s’appuie également sur les artistes, les médias, les mouvements associatifs, les communicateurs traditionnels et surtout les populations pour une bonne réussite du FESMAN.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire