Sedhiou : Amélioration de la qualité des enseignements/Apprentissages :

Les cantines PAM portent leurs fruits à Mankonomba

L’ambassadeur du Canada a procédé hier, mercredi 12 février, à la visite de la cantine scolaire de l’école élémentaire de Mankonomba dans l’est de la région de Sédhiou. Son Excellence Philipe Beaulne se dit rassuré de la valeur ajoutée procurée par ces modes de restauration à l’école ayant contribué à maintenir les apprenants. Le nouveau défi revient aux communautés locales d’en assurer la pérennisation. C’est pour surmonter les contraintes de restauration et booster au demeurant le taux de fréquentation et d’achèvement des  élèves, filles comme garçons, que le programme alimentaire mondial le (PAM) appui en denrées alimentaires les écoles élémentaires de la région de Sédhiou au nombre de 255 dont celle de Mankonomba sur l’axe Sitaba/Kolda.

Cette école a reçu, ce mercredi, la visite de son Excellence Philipe Beaulne, ambassadeur du Canada au Sénégal, partenaire du PAM dans ce programme éducatif. Monsieur Beaulne s’est réjoui dans un premier temps de l’intérêt accordé à ce programme avant de relever toute la dimension de prise en charge alimentaire d’un enfant qui doit aller et apprendre à l’école : « Je suis très heureux d’être ici à mankonomba et vous dire à quel point le Canada est prêt à accompagner le programme alimentaire mondial avec les cantines scolaires. Un élève bien nourri peut bien réussir à l’école et assurer son avenir, contribuer à développement sa région et son pays ».

La valeur ajoutée de ce programme est déjà perceptible sur les enseignements/apprentissages, si l’on en croit le directeur de l’école Manding Cissé. Sur ces cinq dernières années, M. Cissé a fait remarquer que des performances scolaires sont enregistrées aux examens du CEFE et de l’Entrée en sixième avec de bonnes réalisations du côté des filles.

S’agissant du défi de la pérennisation, la directrice du PAM et représentante résident au Sénégal, Mme Ingerorg Maria Breuer demande l’implication de tous les acteurs ; ce qui, selon elle, encouragera la consommation de produits locaux comme c’est présentement le cas avec le riz des vallées. Et Sankoung Sagna le président du conseil rural de Oudoucar, de solliciter un accompagnement et un appui additionnel en électricité et soins de santé. 

De son côté, la présidente du gouvernement scolaire de Mankonomba Fanta Cissé a fait un vibrant plaidoyer en faveur de la réalisation d’une salle Multi média à l’école élémentaire de Mankonomba afin, dit-elle, d’être dans l’air du numérique. 

Enfin, les autorités administratives, de l’inspection de l’éducation et de la formation tout comme de l’académie et le sous préfet de Diendé ont encouragé les différents acteurs en vue de l’amélioration de la composante qualité des enseignements/ Apprentissages. Le chef de village a prié pour la réalisation de ces souhaits et plus de possibilités aux bailleurs pour leur apporter soutien et réconfort.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire