SAINT-LOUIS ET LES ORDURES : L’impair qui fait fuir les touristes

La belle vile Saint-Louis du Sénégal est secouée par les ordures surtout au bord des berges. Même si depuis quelques mois, l’équipe municipale fait tous les efforts pour éradiquer ce fléau, certains comportements polluent l’atmosphère de la vieille cité. La mairie de Saint-Louis et son service de nettoiement ont déployé, depuis des mois, les gros moyens, pour lutter contre l’insalubrité. La ville de Mame Coumba Bang est connue pour sa Téranga légendaire et son hospitalité majestueuse. Cette année, les conseillers municipaux ont voté plus que l’année dernière, pour lutter contre les ordures.

L’équipe municipale a mis sur la table près de 500 millions de nos francs pour combattre ce fléau. Dans la langue de barbarie, le phénomène est récurent, surtout à la descente du pont Moustaphe Malick Gaye où stationnent des centaines de pirogues. Et, pourtant, c’est cette route qui mène vers la plage de l’hydrobase qui attire les touristes, séduits par une dizaine d’hôtels au nord de la célèbre plage. Pis, sur la route de l’hydrobase, après les cimetières, à côté du fleuve, un dépotoir sauvage d’ordures horrifie les passants.

 Un état de fait qui n’honore pas la ville de Saint-Louis. L’hydrobase est la partie qui vend mieux le tourisme saint-louisiens. Pendant les vacances, des centaines de jeunes fréquentent, tous les jours, cette plage, du fait de sa belle vue et de la mer qui fait courir plus d’un. Mais, certaines parties laissent à désirer. Les ordures en bas du pont Moustapha Malick Gaye sont une injure à l’environnement, avec une odeur nauséabonde qui fait fuir les touristes. Et, si on n’y prend garde, ces ordures qui infestent les plus beaux endroits de la vieille citée, anéantiront la vertu touristique de Saint-Louis, jadis capitale du bon goût.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire