Révélation : Karim Wade force son père pour le…deal avec Macky

wade macky karim doha

Abdoulaye Wade n’a plus de force. Il s’exprime à peine et a besoin de soutien pour se déplacer. Il n’a plus son dynamisme d’antan mais il n’a pas perdu ses esprits et son génie politique. Après avoir blâmé son fils et ses acolytes, Doudou Wade et Mamadou Lamine Thiam sur la création de l’inter coalition, Abdoulaye Wade avait opposé son véto pour l’application du protocole de Massalikoul Jinaan. Mais Karim et ses acolytes avaient déjà entamé les négociations avec le Palais mettant le Vieux Me Abdoulaye Wade devant le fait accompli. Karim Wade se rapproche à grands pas de Macky Sall…contre la volonté de son père qui veut un PDS fort pour la reconquête du pouvoir.

wadeKarim Wade a saisi les enjeux de la situation politique actuelle. La preuve, il a fallu qu’il annonce son arrivée prochaine au Sénégal pour battre campagne à l’élection présidentielle en 2024, pour créer la frousse chez certains. Karim Wade a bien raison de faire tout auprès de son père, quitte à lui forcer la main pour que le protocole de Massalikoul Jinaan fasse corps. Karim Wade a un rôle décisif à jouer en 2024.

L’application effective du protocole de Massalikoul Jinaan va permettre la pacification des relations entre le régime du Président de la République Macky Sall et les autres composantes de la famille libérale restée toujours dans l’opposition. Le protocole de Massalikoul Jinaan permet la réhabilitation de Karim Wade, et pourquoi pas, cela reste la carte principale que le Chef de l’Etat Macky Sall va sortir de sa manche pour faire échec définitivement à Ousmane Sonko qui se met déjà dans la peau du futur Président de la République du Sénégal.

Si le protocole de Massalikoul Jinaan entre donc en vigueur, Karim Wade va être à coup sûr celui que le Chef de l’Etat Macky Sall, parce que présentant un profil plus crédible que ses potentiels autres adversaires, va choisir pour être son dauphin en 2024, après la réunification plus que, urgente de la grande famille libérale.

Parce qu’ils entretiennent des divergences dans la méthode à adopter face à la situation actuelle, Karim Wade n’hésite pas à adopter une stratégie contraire à celle de son père. Me Abdoulaye Wade pense que le protocole de Massalikoul Jinaan doit être pour le moment rangé aux oubliettes, afin de reconstruire un PDS fort prêt enfin à reconquérir le pouvoir. Tout au contraire de son fils Karim Wade qui pense que la réactualisation du protocole de Massalikoul Jinaan est le raccourci et le plus sûr moyen pour lui d’être le prochain successeur du Président de la République Macky Sall.

wadeKarim Wade a perdu trop de temps sur la scène politique nationale, à cause de ses déboires avec la justice qui le contraignent jusqu’à présent à un « exil forcé » au Qatar. Il lui faut en moins de deux ans de la prochaine élection présidentielle, être présent sur la scène politique nationale, à se mettre à battre en campagne pour gagner le cœur des Sénégalais. Il a l’atout aux yeux des Sénégalais de ne pas être paranoïaque, contrairement à Ousmane Sonko dont tout le monde se met à découvrir qu’il est un grand manipulateur et mythomane.

Ensuite, en ne suivant pas la voie que veut emprunter son père, Karim s’offre non seulement un raccourci, mais aussi, parce que candidat qui va être investi avec la bénédiction du Président de la République Macky Sall de tout un appareil qui lui permettra en 2024 de se défaire de tous ses potentiels adversaires dont Ousmane Sonko, d’accéder à la magistrature suprême. Certainement que Me Abdoulaye Wade, au fil de la situation politique nationale, va ouvrir les yeux et se rendre compte que pour cette fois-ci, la stratégie de son fils Karim s’avère la mieux payante.

xibaaru

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire