Pressions au Palais sur le choix du PM…Les faucons manœuvrent

aaamacky interdit

Si l’un des ministres limogés en 2020 devient le prochain Premier ministre (PM) de Macky Sall, le pouvoir des faucons du Palais sera réduit ou disparaîtra tout simplement. Aujourd’hui, de grandes manœuvres sont entreprises par ces faucons pour que le président oriente son choix vers l’ancien Premier ministre (PM) Idrissa Seck. Et ce choix n’est pas anodin car l’ancien PM Idrissa Seck a été démarché pendant 8 mois par le faucon du Palais pour rejoindre Macky dans la mixture « Mburu ak Soow ». Idy serait un pion des faucons du Palais…

pm
Le président Macky Sall (à gauche) recycle son ancien mentor et ennemi politique Idrissa Seck (à droite)
C’est le Sénégal à l’envers. Les faucons du Palais devaient se terrer en ce moment, mais ils poursuivent toujours leurs manœuvres. Le Président de la République Macky Sall doit siffler la fin de la récréation. Comment imaginer un seul instant, porter Idrissa Seck à la primature avec tous les enjeux, tous les défis qui attendent le pays d’ici 2024 ? Les faucons effectuent là une manœuvre désespérée, parce qu’ils sentent leur fin proche. Ils savent bien que si le choix du Président de la République porte sur l’une de leurs anciennes victimes, c’est tout leur pouvoir qui sera réduit à néant.

C’est le monde qui s’effondre à leurs pieds. Macky Sall ne doit plus prêter ses oreilles aux faucons du Palais, et doit les virer une bonne fois pour toutes. Car, ces gens cherchent à mettre le feu dans le pays, avant de plier bagages. L’ancien PM, Idrissa Seck, depuis qu’il a rallié le camp de la majorité présidentielle, n’a pas apporté grande chose au Chef de l’Etat Macky Sall. Au contraire, avec lui, Benno Bokk Yaakaar a perdu des bastions importants aux dernières élections qui ont été organisées.

Le Président de la République Macky Sall a besoin actuellement du sang neuf pour renvoyer un signal fort au peuple sénégalais, et lui montrer qu’il a bien compris le message qu’il lui a envoyé lors de ces dernières élections. Macky Sall doit installer un gouvernement qui doit être de confiance, et surtout qui rencontrera l’assentiment du peuple sénégalais. Un gouvernement qui doit se mettre au travail, dès qu’il sera mis sur pied. Mais les pressions au Palais pour imposer Idrissa Seck comme PM retardent cette nomination.

Avec Idrissa Seck, que rencontrera-t-on ? Rien que ces éternelles combines politiques, ces manœuvres qui finiront par désespérer pour de bon le peuple sénégalais qui n’aura alors qu’une seule envie, se débarrasser pour de bon le régime du Président de la République Macky Sall. C’est ce que veulent les faucons du Palais qui, sentant leur fin proche, veulent entrainer toute la mouvance présidentielle dans leur chute.

pm
Idrissa Seck et des membres du parti Rewmi
Ensuite, une nomination de Idrissa Seck au poste de Premier ministre serait une tentative de mettre définitivement fin au processus de retrouvailles de la grande famille libérale. Le PDS de Me Abdoulaye Wade et de son fils Karim n’accepterait jamais de rejoindre la mouvance présidentielle en voyant Idrissa Seck être le Premier ministre (PM). Or, aujourd’hui, sans le PDS, les libéraux n’auront la seule garantie qu’ils pourront garder le pouvoir en 2024. La menace Ousmane Sonko est bien là. Macky Sall travaille pour les retrouvailles avec le PDS.

Il ne doit plus écouter les faucons qu’il doit chasser définitivement du Palais. Mettre sur pied un gouvernement d’ouverture qui aura la confiance du peuple sénégalais et d’une partie de la classe politique et de la société civile, voilà ce qui doit être la seule priorité de Macky Sall. Ce qui veut dire que le prochain Premier ministre (PM) du Sénégal doit être un homme de consensus. Un homme qui doit traduire en actes toutes les nobles idées que le Président de la République Macky Sall a pour le Sénégal, d’ici 2024. Une échéance qui n’est pas loin. Le temps est compté…

xibaaru

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire