Politique-Cote d’Ivoire:Le camp Ouattara en appelle à la rue

cote divoire

Le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), coalition soutenant Alassane Ouattara, l’un des deux présidents proclamés de Côte d’Ivoire, a appelé la population à « accompagner massivement », ce jeudi 16 décembre, le gouvernement qui lui est fidèle à la télévision nationale (RTI). Le RHDP demande, par ailleurs, à la population « d’accompagner », vendredi, le gouvernement de Guillaume Soro, chef de l’ex-rébellion des Forces nouvelles, à la Primature.La RTI est aux mains du camp Gbagbo et la Primature occupée par le chef du gouvernement du président sortant.

Le camp Ouattara, retranché au Golf Hôtel, appelle les Ivoiriens à marcher jeudi sur le siège de la télévision nationale et vendredi sur la Primature, bureau du Premier ministre qui jouxte le palais présidentiel d’Abidjan. L’annonce, faite par le porte-parole du camp Ouattara Alphonse Djédjé Mady, vise à installer un nouveau directeur à la télévision d’Etat et à permettre à Guillaume Soro, Premier ministre désigné par Alassane Ouattara, de retrouver son bureau qu’il occupait dans le gouvernement de réconciliation nationale avant la présidentielle.

 

Pour l’heure, les deux périmètres, celui de la Primature et celui du siège du gouvernement, sont sécurisés par l’armée fidèle à Laurent Gbagbo qui en a interdit l’accès aux forces impartiales, celles des Nations unies et de la France. Réagissant à cet appel, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi du camp Gbagbo Charles Blé Goudé s’est borné à déclarer : « Les champions de la mobilisation se sont mesurés pendant la campagne. Aujourd’hui, les Ivoiriens veulent tourner la page. Vous verrez que jeudi sera une journée tranquille ».

N’empêche. Pour la première fois depuis le début de la bataille des deux présidents, les deux camps, qui semblaient engagés dans une guerre de tranchée dont on ne voyait pas l’issue, pourraient ainsi se retrouver face à face. L’épreuve de force est engagée et la Côte d’Ivoire risque de vivre, en cette fin de semaine, des heures décisives.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire