Noël: Abbé Georges Guirane Diouf retrace l’histoire de cette fête devenue populaire au Sénégal

abbbe

Noël est une fête d’origine romaine célébrée chaque année, majoritairement dans la nuit du 24 au 25 décembre ainsi que le 25 toute la journée. En tant que fête chrétienne, elle commémore la naissance de Jésus de Nazareth. Au Sénégal, musulmans comme chrétiens fêtent Noël, le prêtre Georges Guirane Diouf revient sur l’historicité de cette fête.

«Monsieur Diouf après vous être présenté, parlez-nous de l’histoire de la fête de Noël sa provenance ?
Je suis prêtre depuis de 20 ans, je sers comme ministère particulier à la direction catholique. Je suis le directeur de l’enseignement catholique de Dakar. Noël est une fête très importante pour les chrétiens. Son sens signifie l’amour de Dieu qui accueille dans notre humanité. Nous célébrons le grand mystère de l’incarnation. D’après saint Jean Dieu recrée l’humanité en lui donnant son fils. Par là nous disons que Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son fils unique pour le sauver. Nous célébrons dans le mystère de noël l’amour salvateur de Dieu qui sauve tout homme.
«Pourquoi les gens célèbrent cette date à travers des cadeaux ?
Les gens ont tendance de préparer la fête par des matériels. Mais le plus important pour les chrétiens c’est une préparation spirituelle. De nos jours beaucoup de jeunes ont compris cette pratique. Au niveau des paroisses nous constatons la présence massive des jeunes en accueillant le sacrément de la réconciliation. C’est-à-dire se confesser pour préparer spirituellement cet événement de noël. C’est ainsi que nous nous préparons à accueillir l’enfant de noël, Jésus christ qui vient naître dans notre humanité. Le plus important se trouve dans cette préparation spirituelle de la fête . Beaucoup de gens, au-delà de la communauté chrétienne fête noël et on échange souvent des cadeaux. La population s’active a acheter de bonnes choses pour l’offrir aux amis, à des connaissances ou parents. Le sens de ces cadeaux peut signifier beaucoup de choses, car c’est Dieu qui nous a fait le meilleur cadeau que nous puissions espérer. Par la naissance de son fils, il vient habiter parmi nous.
«Quelle est l’importance du dialogue islamo-chrétien ?
Déjà au Sénégal nous vivons en dialogue. C’est une chose naturelle, car musulmans et chrétiens sont des enfants d’un même Dieu. Nous appartenons à un même Dieu qui nous aime, donc cela devrait être manifesté dans une vie d’accueil et d’acceptation de l’autre. Pour les musulmans et les chrétiens c’est dieu qui accueille tout le monde. Le dialogue est une chose importantz dans la vie de tous croyants, car nous sommes tous des créatures de Dieu. Entre chrétiens et musulmans il devrait avoir une entente, de l’amour mutuel. Nos cultures et nos traditions nous poussent à accueillir l’autre. C’est une image qu’il faut montrer au monde, car c’est l’amour et la parenté qui existent entre chrétiens et musulmans.
«La tuerie est devenue une chose fréquente dans notre société, une pratique méconnue par les sénégalais en tant que personne morale quelle est la solution pour mettre fin à cela ?
Nous avons constaté une violence dans la société sénégalaise actuelle. C’est une pratique que nous ne connaissions pas dans le passé. La solution serait de faire un retour à Dieu, mais aussi sur notre éducation traditionnelle. Il faut une éducation qui nous pousse à apprendre et à comprendre le caractère sacré de la vie. Les religions nous apprennent que l’homme est créé à l’image de Dieu, donc il faut avoir du respect pour tout homme. La personne est une créature de Dieu et on ne peut pas sacrifier sa vie. Il faut que chacun essaye de vivre sa religion comme le créateur nous l’apprend à travers les livres saints. Il faut dicter le caractère sacré de l’homme, les valeurs religieuses peuvent mettre fin à cette violence.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire