Mystère à Bignona…Les Corbeaux tombent et meurent…Que se passe-t-il ?

Quand des oiseux tombent subitement et meurent, les populations sont inquiètes surtout quand il s’agit de corbeaux, oiseaux sauvages et mystérieux pour les villageois. Cela se passe à Bignona et notre reporter s’est rendu sur les lieux. Il a fait une bien curieuse découverte…Reportage

Depuis quelques jours, on a remarqué une mort inquiétante de plusieurs corbeaux dans la commune de Bignona. La découverte est faite au quartier kadiamor aux alentours du camp militaire. Informé, on s’est rendu sur les lieux et la surprise fut grande. Des corbeaux qui tombent des arbres comme des mangues. Même dans la cour des écoles voisines Savoie-kadiamor et kadiamor, c’est le même décore. L’heure où les corbeaux meurent a attiré notre attention, c’est aux environs de 15 heures.

Personne ne semble comprendre ici ce qui se passe. C’est dans nos investigations dans le quartier que nous avons eu une information de taille. « Il y a quelques jours, le camp militaire a fait passer un message d’avertissement dans le quartier à travers les mosquées concernant les chiens errant qui ne vont plus loin pour chercher leur nourriture car ils en trouvent au camp. Alors les militaires auraient fait savoir que vu le nombre chien devenus sauvage, car n’ayant pas de domicile ni de propriétaire, ils allaient procéder à l’empoisonnement des chiens » nous a lancé un notable du quartier. Il faut reconnaitre qu’il y a trop de chiens sans domicile à Bignona et cela constitue une menace pour les populations.

Mais dans cette mesure, la source de la mise en garde a oublié que les corbeaux aussi se nourrissent des restes de repas du camp militaire. Alors, les gens pensent que « l’armée a mis à exécution sa menace et les corbeaux aussi ont gouté au poison ». Nous n’avons pas pu avoir la confirmation de cette hypothèse comme étant la raison de la mort des oiseaux, la grande muette est passée par là. Quoi qu’il en soit, l’environnement est en train de subir une agression terrible et malheureusement, il n’y a aucune réaction ni des populations ni des autorités en commençant par le délégué de quartier. En plus, à cause du mythe qui entoure ces oiseaux, il y a de quoi réfléchir.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire