Monde-Santé:Mort de la comédienne Isabelle Caro, anorexique militante

2912_isabellecaro_inside

L’ex-mannequin et comédienne Isabelle Caro, Marseillaise de 28 ans, est décédée le 17 novembre à Tokyo. C’est son anorexie qui l’avait rendue mondialement célèbre. En 2007, elle était apparue effroyablement maigre dans une campagne italienne de la marque No-l-ita contre l’anorexie.

Ce cliché a été réalisé par Oliviero Toscani, célèbre pour ses campagnes coups-de-poing de la marque Benetton.

La jeune femme pose nue, son regard face à l’objectif du photographe italien. Isabelle Caro pèse alors une trentaine de kilos pour 1 m 65. Sur la photo, ses traits sont marqués, ses yeux creux et appeurés :

« J’ai accepté de participer à cette campagne pour alerter les jeunes filles en leur montrant les dangers des régimes, des diktats de la mode et des ravages de l’anorexie.

Le but, c’est de choquer pour sensibiliser », disait-elle à l’époque

.

C’était il y a trois ans. En pleine Fashion Week de Milan, la campagne, soutenue par le ministère de la Santé italien, choque une partie de l’industrie de la mode et l’ARPP, l’Autorité de régulation des professionels de la publicité.

« Ma peau est sèche et j’ai perdu quelques dents »

Tout d’un coup, Isabelle Caro, élève comédienne au Cours Florent à Paris, est catapultée ambassadrice de nombreuses anorexiques en souffrance et coqueluche des médias. Elle participe à des plateaux de télévision ou des documentaires – ici avec Jessica Simpson.

Partout, dès qu’elle le peut, Isabelle Caro condamne l’anorexie. Et elle ne manque jamais une occasion de montrer son corps, comme ultime preuve de l’horreur de cette maladie.

Dans une émission sur CBS, elle dit :

« J’ai perdu des cheveux, ma peau est sèche et j’ai perdu quelques dents. Aucune fille ne veut ressembler à un squelette. »

Isabelle Caro souffrait d’anorexie sévère depuis ses 13 ans. Elle est hospitalisée pour la première fois à l’âge de 20 ans.

En 2006, elle tombe dans le coma (elle pèse alors 25 kg) et son médecin pense qu’elle ne se réveillera pas. Finalement, elle survit, considère que la vie lui offre une deuxième chance et promet qu’elle va réessayer de manger.

Deux ans plus tard, le mannequin sort un livre publié aux éditions Flammarion, « La Petite fille qui ne voulait pas grossir », dans lequel elle raconte son enfance troublée auprès d’une mère dépressive, les débuts de son anorexie et sa lutte quotidienne.

Jusqu’au dernier moment, la jeune marseillaise tient également un blog personnel et une page Facebook active et militante (avec 2 000 amis). Elle y dialogue avec d’autres anorexiques. Dans la description de son blog, elle se présente comme « un petit flocon de neige invisible, invisible en pleine canicule, qui se bat, se bat pour vivre enfin ».

Les causes de sa mort ne sont pas connues mais l’un de ses amis, le chanteur Vincent Bigler, a indiqué qu’elle avait récemment été hospitalisée pendant quinze jours pour une pneumopathie et qu’elle était, depuis, très fatiguée. Les raisons précises de son décès, annoncé par 20Minutes.ch n’ont toutefois pas été révélées.{jcomments on}

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire