MERMOZ-SACRE COEUR – Ndèye Binta Gassama et Marème Badiane candidates déclarées :

Deux ministres-conseillers à l’assaut de Barthélemy Dias

Deux responsables des femmes de l’Apr et ministres-conseillers du Pré­sident, Marème Badiane et Ndèye Binta Gassama, se positionnent pour la con­quête de la commune de Mermoz-Sacré Cœur. Après Ndèye Binta Gas­sama, Marème Badiane a annoncé sa candidature, hier, à la mairie dirigée par l’allié Socialiste, Barthé­lemy Dias. La commune de Mermoz-Sacré-cœur sera le théâtre par excellence des chocs d’ambitions au sein de Benno bokk yaakaar (Bby) en perspective des prochaines élections locales. La mairie dirigée par Barthélémy Dias, par ailleurs responsable au Parti socialiste (Ps) et membre de ladite coalition, fait saliver les Apéristes du coin et pas des moindres.

En effet, deux baronnes du parti au pouvoir n’ont d’œil que pour cette mairie qu’elles souhaitent contrôler afin d’asseoir une plus large influence politique au sein de leur parti. Il s’agit de deux ministres-conseillers du Président : Ndèye Binta Gassama et Marème Badiane.

Cette dernière a déclaré sa candidature hier. «Je suis candidate à la mairie de Mermoz-Sacré-cœur où j’habite depuis 23 ans. ‘’Terrain bi mokk neuh’’ (le terrain est conquis, en français). J’ai parcouru toutes les maisons de la commune depuis 2009 alors que le parti (Apr) n’avait même pas deux ans d’existence», a annoncé la présidente du mouvement national des femmes de l’Apr, en marge d’un forum sur l’Acte 3 de la décentralisation auquel elle a convié les femmes de la commune.

Une semaine auparavant, sa camarade de parti, Ndèye Binta Gassama avait dit ses ambitions pour la mairie. Marème Badiane n’y voit que de la «coquetterie politique et rien de plus». Son ambition pour la commune de Mermoz-Sacré Cœur est de faire en sorte que «les femmes jouent les premiers rôles pour le bien-être des populations de cette commune, mais les jeunes ne seront pas en reste». La compétition pour le contrôle de la mairie sera très âpre. En atteste l’incident lors de ce forum. Des jeunes supposés militants de Bokk gis gis ont lâché une bombe à gaz dans la salle, qui a mis fin à la manifestation d’une concurrente aux prochaines Locales.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire