Meïssa Babou, économiste: « Pourquoi une autoroute Ilaa Touba, un TER, alors qu’on manque d’hôpitaux ? »

amei

Le budget de l’Etat a atteint la barre des 3000 milliards de FCFA en 2016 avec un déficit de l’ordre de 5%. L‘économiste Meïssa Babou approuve cette performance, qui est une première. Toutefois, sur le plan du déroulement, l’économiste est loin d’être satisfait car, « il y a un fossé entre les chiffres annoncés et la réalité sur le terrain ».

«Il a été promis des investissements mais sur le terrain, au tour de Diamniadio, nous avons encore rien vu, il n’y a que des promoteurs privés. Donc ce n’est pas du tout l’Etat du Sénégal qui a investi » a déclaré Meïssa Babou.
Si l’on se réfère à l’économiste, « le gouvernement fait des investissements non rentables économiquement et il n’y a pas un bon cadrage ».
Ainsi, « une lecture simple met à nue l’orientation désastreuse, le mauvais cadrage. Même si sur le papier, nous voyons des investissements de plus de 1500 milliards, or l’utilisation même de ces fonds restent futiles car au lieu de mettre sur place des infrastructures comme des Universités, nous préférons investir sur un bâtiment de 7 milliards, 60 milliards ou l’équivalent ».
Déplorant le non-respect des chiffres que l’Etat émet chaque année, l’économiste fait savoir que « sur le plan aussi économique que social, nous voyons que tous les syndicats sont dehors, que les subventions pour les maires ne sont pas suffisantes, parce que les salaires restent non payés pendant deux à trois mois ».
«Tout cela nous conforte dans l’idée d’un Etat qui ne se concentre pas sur l’essentiel c’est à dire les hôpitaux, les établissements scolaires, les universités. Mais à tout cela, ils préfèrent un Ila Touba ou un train express dont l’opportunité est à revoir. Les choix ne sont pas les meilleurs il nous faut une réorientation » s’est-il indigné.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire