Medina Gounass- Toujours prisonniers des eaux de pluie: Des sinistrés expriment leur ras-le-bol

Réunies en Assemblée générale, les populations de la commune d’arrondissement de Médina Gou­nass ont donné de la voix pour fustiger leur cohabitation permanente avec les eaux de pluie. Elles ont accusé l’Etat de non-assistance à personne en danger, car depuis l’hivernage de l’année 2013, la commune vit toujours sous les eaux nauséabondes avec les insectes et moustiques, qui ont fait de cette localité leur quartier général.

Selon Mamadou Sylla, porte-parole des populations, la presque totalité de la population riveraine est malade. «En hiver comme en période d’été, nous sommes toujours sous les eaux. Les enfants sont malades. Les mosquées sont toujours remplies d’eau. Les lampadaires sont éteints depuis 2005. Dès le crépuscule, le quartier sombre dans le noir», a fait remarquer M. Sylla. Avant de rappeler que le chef de l‘Etat, lorsqu’il était en campagne électorale «était venu ici, dans cette commune où il a été accueilli par la population, dans les eaux.

Notre seul et unique problème, c’est comment se débarrasser de ces eaux, qui hantent nos vies, depuis plusieurs décennies. Aujourd’hui, nous avons lancé nos cartes pour lui, tout en espérant que c’était le Président idéal pour nous faire sortir de cette souffrance. Mais rien n’a été fait depuis son élection.»

Aussi, les populations ont-elles décrié les motopompes qui sont aux arrêts depuis des mois sans la moindre explication. Une visite guidée de la presse a permis de constater les dégâts et problèmes auxquels les populations sont confrontées.Pour rappel, beaucoup d’autorités ont visité la commune de  Gounass, l’un des quartiers les plus affectés par les eaux de pluie. Des promesses ont été faites mais rien de concret n’a été réalisé. Ainsi Gounass est toujours sous les eaux sans solution ni intervention des autorités, pour résoudre définitivement ce problème.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire