Matam : Les quatre présumés jihadistes toujours introuvables

fatal

Les forces de défense et de sécurités sont sur le qui-vive à Matam et environs. Depuis lundi, elles ont multipliés les patrouilles et érigé des check-points le long des axes routiers qui mènent dans ce département pour retrouver quatre hommes enturbannés et armées de kalachnikov. Après Thiofol, ces Jihadistes présumés auraient été aperçus, dans la nuit du lundi au mardi, sur le tronçon Matam-Ourossogui, par des automobilistes.

Pour rappel, ils auraient interpellé un paysans à qui ils ont demandé le chemin menant vers le pont de Djambel, un quartier situé à la périphérie de Matam. C’est ce dernier qui a donné l’alerte. L’information aussitôt relayée par les radios locales a fini d’installer la peur au sein de la population.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire