’’Mamadou Dia était un modèle, une chance pour le Sénégal’’(MSU)

{Mamadou Dia a négocié et signé l’indépendance du Sénégal avec Charles de Gaulle}, a rappelé Massène Sène, ce dimanche dans la commune de Mermoz-Sacre, lors de la commémoration du sixième anniversaire de la disparition de l’ex-président du Conseil du gouvernement (1958-1963), Mamadou Dia, rappelé à Dieu le 25 janvier 2009, à l’âge de 98 ans. Estimant qu’à ce titre,’’ il est le père de l’indépendance du Sénégal.

La mosquée de Mermoz a servi de cadre à cette séance de prières à la mémoire de celui que l’on appelait  »le premier Maodo » du Mouvement pour le socialisme et l’unité (MSU). Aux côtés de la famille du défunt leader, ils ont salué à la fois l’homme politique et l’homme de Dieu. Mamadou Dia est né en 1911 à Khombole (centre). Instituteur de formation, il est député du Sénégal à l’Assemblée française aux côtés de Léopold Sédar Senghor et de Lamine Guèye à partir de 1957.

Après le vote de la loi Cadre, il est désigné président du Conseil du gouvernement en 1958. Il gardera la même fonction à l’indépendance, en 1960 jusqu’en 1963 date de sa brouille avec Senghor. Il sera arrêté avec d’autres compagnons politiques et emprisonné à perpétuité à Kédougou (Sud-est) officiellement pour ‘’tentative de coup d’Etat’’. En 1974, Senghor le libère de prison, avant de l’amnistier.

{Mamadou Dia était un modèle, une chance pour le Sénégal. Au début de l’indépendance, il s’était fixé comme programme d’éduquer la jeunesse et de le remettre au travail}, a poursuivi, Massène Sène.{jcomments on}

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire