Maître Diouf tire à boulets rouges sur la Dic à propos de l’Affaire Café de Rome

z

Me El Diouf du pool des avocats des douze (12) agents du Café de Rome poursuivis pour association de malfaiteurs et abus de confiance est sorti hier de ses gonds et n’a pas manqué la Dic en la flinguant à bout portant.

En pleine audience pour flagrants délits, Me Diouf a attaqué les limiers de la Dic. L’avocat et non moins parlementaire, les accuse d’avoir utilisé des méthodes peu orthodoxes pour “cravater ” ses clients.

A l’en croire, ces derniers, sur la bases de simples soupçons de vol de recettes, ont été enlevés, séquestrés puis conduits manu-militari dans les locaux de la Dic.

Parlant de la nécessité de faire bien leur travail, Me El Hadj Diouf, indique que : ” les officiers de la police judiciaire doivent respecter les procédures en droit, notamment le règlement cinq (5) de l’Uemoa.

Selon la robe noir, pour rencontrer ses clients, il fallait une traversée de l’atlantique. ” J’ai dû faire du boucan pour les voir “, déclare l’avocat du peuple, nous rapporte le journal La Tribune.

Il en a profité pour demander l’annulation du procès verbal de la polic

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire