Maintien GMS en prison: Me Moussa Sarr balaie d’un revers de la main les…

L’argument selon lequel le leader de « Frapp France-dégage » présente des « garanties de représentation en justice » a été rejeté par le Doyen des juges qui a ordonné, ce jeudi le maintien de Guy Marius Sagna dans les liens de la détention.

Les craintes du juge Samba Sall…
Le magistrat instructeur a dû justifier, d’après Dakarmatin, sa décision de rejet de la demande de liberté provisoire de Guy Marius Sagna, en évoquant « le risque de réitération », estimant que « les faits sont graves ». Le juge Samba Sall, qui craint des « troubles à l’ordre public », a répondu, dans son ordonnance, à des questions précises fondant son verdict.

Contestation de Me Moussa Sarr…
« Il n’y a aucune motivation valable. Nous ne partageons pas les arguments du juge. Ils ne sont pas fondés », a contesté Me Moussa Sarr, très remonté, après l’annonce du rejet de sa demande. « En l’espèce, il n’y a pas de faits graves. Le fait de s’agripper aux grilles du palais est une forme d’expression démocratique. Et on ne peut pas, de manière imaginaire, dire qu’il y aura trouble à l’ordre public », a regretté l’avocat de l’activiste qui balaye d’un revers de la main les « craintes » du magistrat instructeur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire