Macky Sall et Mansour faye doivent comprendre que la République, c’est le respect par tous et partout des…

moustapha diakhate

En déclarant qu’il n’a pas de compte à rendre au Comité de suivi de Force Covid-19, le Ministre Mansour Faye n’a fait que singer les fréquentes violations des Lois et Règlements par le Président de la République lui-même, estime l’ancien ministre-conseiller, Moustapha Diakhaté.

Mansour Faye a des comptes à rendre…

“Mansour Faye a des comptes à rendre au Comité de suivi de sa gestion des 69 milliards francs de CFA de Force Covid-19, en vertu du Décret n° 2020 — 965 portant création et fixant les règles d’organisation et de fonctionnement du Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du « FORCE COVID 19 ». Il faut lui rappeler aussi que c’est bien le Président de la République qui a chargé le Comité « de suivre les opérations réalisées dans le cadre du FORCE COVID 19 » par les ministères ou toute autre structure gouvernementale”, déclare M. Diakhaté.

Macky a délibérément ignoré l’arrêté portant interdiction…

Selon Moustapha Diakhaté, il n’y a guère longtemps, le Président Macky Sall a annulé, sans le respect des procédures prévues pour rapporter un décret ou un arrêté, des décisions prises par les autorités administratives portant restriction de l’ouverture des lieux de culte, d’exercice du commerce dans les Loumas et marchés traditionnels. Dans le cadre de sa récente tournée agricole, le Président de la République a délibérément ignoré l’arrêté portant interdiction de tous les rassemblements dans des lieux ouverts ou clos.

Le beau-frère du président a tout faux…

D’après l’ancien ministre chef de cabinet du président de la République, pour ce qui concerne sa déclaration sur l’Ofnac, le Ministre Mansour Faye a tout faux lorsqu’il dit qu’en tant que Ministre, il n’a pas à répondre à une convocation de celui-ci. Et contrairement à cette affirmation, dans le cadre de l’exécution de ses missions, l’OFNAC peut « entendre toute personne présumée avoir pris part à la commission de l’un des faits prévus au 1er de l’article 3 de la présente loi. »

Il ne s’agit pas d’une enquête policière…

“Ici il ne s’agit pas d’une enquête policière ou d’une instruction judiciaire encore moins de jugement mais seulement de « collecter, d’analyser et de mettre à la disposition des autorités judiciaires chargées des poursuites les informations relatives à la détection et à la répression des faits de corruption, de fraude et de pratiques assimilées, commis par toute personne exerçant une fonction publique ou privée”, explique Moustapha Diakhaté.

La République, c’est le respect par tous et partout des Lois et Règlements…https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?client=ca-pub-2842182435104673&output=html&h=90&adk=2465693028&adf=1178847603&w=753&fwrn=4&fwrnh=100&lmt=1601385866&num_ads=1&rafmt=1&armr=3&sem=mc&pwprc=1658624075&psa=1&guci=2.2.0.0.2.2.0.0&ad_type=text_image&format=753×90&url=https%3A%2F%2Fsenego.com%2Frefus-de-repondre-a-lofnac-lattitude-de-mansour-faye-ne-doit-pas-surprendre-m-diakhate_1163173.html&flash=0&fwr=0&pra=3&rh=189&rw=753&rpe=1&resp_fmts=3&wgl=1&fa=27&adsid=ChAI8LbL-wUQ4PW8y–lsYNgEkUAIHH598dy6xeCbxgRhjbuiHFxKPtZgKHQ5_bvy_LUfCkzv-WU4jnYLDCs3XeMA3JTEESz14ykTOPe9okWxn2xb0AyXLg&dt=1601385961343&bpp=2&bdt=1419&idt=-M&shv=r20200924&cbv=r20190131&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3D166402d1b2229e5b%3AT%3D1597576416%3AS%3DALNI_MbHM2mn1JqL0FOEcr5anz4QNn-wOg&prev_fmts=0x0%2C1158x280%2C753x280%2C753x280%2C363x280%2C753x280&nras=3&correlator=6225455784642&frm=20&pv=1&ga_vid=116318784.1597576370&ga_sid=1601385961&ga_hid=371335842&ga_fc=0&iag=0&icsg=173962624974&dssz=31&mdo=0&mso=0&u_tz=120&u_his=13&u_java=0&u_h=1024&u_w=1280&u_ah=984&u_aw=1280&u_cd=24&u_nplug=3&u_nmime=4&adx=53&ady=2598&biw=1263&bih=881&scr_x=0&scr_y=680&eid=42530671%2C21067105&oid=3&pvsid=1473855544560768&pem=487&ref=https%3A%2F%2Fsenego.com%2F&rx=0&eae=0&fc=1408&brdim=0%2C0%2C0%2C0%2C1280%2C0%2C1280%2C984%2C1280%2C881&vis=1&rsz=%7C%7Cs%7C&abl=NS&fu=8320&bc=31&ifi=6&uci=a!6&btvi=3&fsb=1&xpc=XL9pT8zdfG&p=https%3A//senego.com&dtd=27

Pour lui, l’attitude du Ministre Mansour Faye ne doit surprendre personne. Le Président Macky Sall et ses ministres doivent comprendre que la République, c’est le respect par tous et partout des Lois et Règlements. Et en tout étant de cause, il n’y a pas doute que la lutte, contre l’incivisme des gouvernants, la violation des Lois, devient, de plus en plus, le combat national le plus important du Sénégal depuis 1960, si nous voulons éviter à notre pays les affres des Républiques bananières.

La Constitution et les Lois sont le fondement de la République…

“Au Sénégal, la Constitution et les Lois sont le fondement de la République et des tous les pouvoirs publics. C’est pourquoi, la législation dans son ensemble doit être respectée et mise en avant par les gouvernants comme les gouvernés. Ce qui n’est pas le cas avec le magistère de Monsieur Macky Sall”, poursuit M. Diakhaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire