Macky Sall et les lobbys d’affaires français

Si le Président Wade s’était fait un devoir de court-circuiter l’axe Dakar-Paris pour s’ouvrir à l’Asie et à l’Amérique, son successeur, Macky Sall, est entrain de réactiver le réseau entre le Sénégal et la France. Dès sa nomination à la tête du Sénégal, des analystes politiques n’avaient pas manqué de souligner les liens étroits qui unissent Macky Sall, son entourage et des lobbys français.

Les premiers actes posés alors par le chef de l’Etat sénégalais en nommant aux postes stratégiques de Premier ministre, de ministre de l’Economie des Finances et de Directeur de Cabinet, des personnalités sénégalaises très proches des intérêts français n’avaient fait que conforter dans leurs thèses ceux qui prédisaient un retour de certains lobbys français dans le giron de l’économie sénégalaise.

A l’époque, la nomination d’Abdou Aziz Mbaye, un franco-sénégalais, au poste très stratégique de Directeur de Cabinet de Macky Sall avait soulevé une polémique dans le pays, car d’aucuns contestaient le choix de cet homme qui avait servi la diplomatie française. Les choix d’Abdoul Mbaye, le Premier ministre, et Amadou Kane, le ministre de l’Economie et des Finances, ont aussi été décriés tant ces deux banquiers ont des relations très étroites avec le patronat français et ont eu à gérer des intérêts français par le passé.

C’est fort de ces réalités que Macky Sall a engagé son magistère. Ceci est apparu plus flagrant lors de la seconde visité du Président du Sénégal en France. Macky Sall et quelques membres de son gouvernement dont le ministre de l’Economie et des Finances ont été reçus avec les honneurs par François Hollande et ses hommes. Puis, devant les caméras, Macky Sall a reçu le patronat français et a révélé la volonté de son gouvernement de travailler en étroite collaboration avec les milieux d’affaires français. Selon nos informations, ceci entre dans la droite ligne de Macky Sall de restaurer l’axe Dakar-Paris mis à mal par le passé par Abdoulaye Wade qui avait ouvert le pays aux Arabes, aux Indiens et aux Américains. Xamle.net est en mesure d’écrire que la collaboration d’affaires franco-sénégalaise va être remise à l’endroit. Des personnalités comme Ousmane Tanor Dieng, membre de l’Internationale Socialiste, ont joué aussi de leur proximité avec le régime socialiste français pour huiler de nouveau les relations franco-sénégalaises. Qu’en sera-t-il des grands groupes d’affaires français tel Bolloré qui ont été chassés du Port et de l’Aéroport de Dakar par le régime de Wade ? Une chose est sûre : l’axe franco-sénégalais a plus de chance de se remettre au beau fixe sous Macky Sall que sous Abdoulaye Wade.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire