Macky Sall doit virer Abdou Karim Sall et Oumar Youm selon…

Les bêtises du ministre de l’Environnement : Oumar Youm qui veut défendre son collègue Abdou Karim Sall

Le Sénégal s’est transformé vraiment en une véritable République bananière. Vive le roi au Sénégal. « Ngur neex na » (Que c’est délicieux le pouvoir), a chanté Thione Seck. Xibaaru avait révélé en exclusivité le transfert de six gazelles Oryx prises dans le parc de Ranérou pour être transférées dans une ferme privée du ministre de l’Environnement et du Développement durable, M. Abdou Karim Sall. Une information avérée juste et reprise par d’autres organes de la presse nationale, et aujourd’hui, internationale. Trois de ces gazelles sont déclarées mortes.

Un véritable drame pour tous les défenseurs de la nature, des animaux, disons de l’écologie. Le Sénégal devient la risée du monde entier, depuis que la presse internationale a repris l’information. Un ministre de l’Environnement qui foule de cette manière les règles les plus élémentaires en matière de préservation de l’environnement, rien que pour ses fantasmes. Dans quelle République, sommes-nous finalement ? Ce sont les associations internationales de défense des animaux qui doivent se trouver dans tous leurs états.

Ailleurs, le ministre n’aurait même pas attendu d’être limogé, c’est lui-même qui aurait de son propre chef, démissionné. Nous sommes en République bananière ! Bien vite, tout sera va être relégué au chapitre des pertes et profits. Abdou Karim Sall, dans ce scandale qui fait honte à la République, bénéficie même de la solidarité gouvernementale.

Son collègue des Transports Oumar Youm, comme s’il n’avait d’autres chats à fouetter tente de voler à son secours. De qui se moque Oumar Youm pour déclarer dans les colonnes du quotidien L’As : « Abdou Karim Sall n’avait pas une intention de tuer ces animaux. Le cadre légal et le cadre moral a été respecté par le ministre de l’Environnement. S’il avait une mauvaise intention, les agents n’allaient pas lui accorder l’autorisation de les transporter ».

Les Sénégalais en vivent de toutes les couleurs avec le régime du Président Macky Sall, avec toutes ces nombreuses impunités. Mais, un peu de décence tout de même. Vouloir défendre « l’indéfendable », c’est ce que tente Oumar Youm qui a mieux à s’expliquer. Sur le Train express régional (TER), par exemple.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire