Macky noie Sonko et entame la « remontada » auprès des jeunes

La politique au Sénégal, c’est l’art de ruser pour arriver à la victoire finale. Une chose que le Président Macky Sall a bien comprise. Cet ancien élève du grand Abdoulaye Wade mène la vie dure à ses opposants. Le chef de l’Etat est toujours dans sa volonté de réduire l’opposition à sa plus simple expression. Une frange dirigée par Ousmane Sonko échappe à son contrôle. Mais depuis quelques jours, le locataire du Palais a trouvé le moyen de contrecarrer son principal cauchemar.

L’opposition dite radicale perd du terrain. Menée par Ousmane Sonko, elle avait pris l’option de battre Macky Sall dans la rue. Malheureusement, cette option n’est plus d’actualité. La coalition Yewwi Askan a abandonné les armes pour prendre les casseroles. Mieux, elle a accepté d’aller aux élections législatives du 31 juillet 2022. Recul stratégique ou fuite en avant ? En tout cas, les autres coalitions particulièrement Benno Bokk Yakaar ont pris les devants. Macky Sall dame le pion a Sonko qu’il a humilié doublement en moins d’une semaine.

mackyAu moment où Sonko demandait aux jeunes de refaire le Bercy des casseroles, Macky Sall a trouvé le moyen de se rapprocher davantage des jeunes. Le chef de l’Etat qui a toujours eu du mal avec eux à trouver la solution « miracle » pour regagner des points auprès des jeunes. Et ce n’est ni le Cojer (Convergence des jeunesses républicaines) ni les autres associations de jeunes de la mouvance présidentielle qui ont réussi cette prouesse. C’est Macky himself qui mène la danse à travers son « Jokko Ak Macky ».

Alors pour noyer le bruit des casseroles de Sonko, le commandant en chef a convié 300 jeunes au palais de la République pour échanger sans filtre avec la jeunesse Sénégalaise. Ces personnes qui étaient présentes ont abordé tous les problèmes auxquels cette couche de la population fait face. Pendant plus de cinq tours d’horloge, Macky Sall et ses hôtes ont passé en revue les problèmes liés à l’emploi des jeunes, les tracasseries policières des conducteurs de motos et bien d’autres questions.

Au-delà des problèmes liés à la Tabaski, beaucoup d’analystes sont d’avis que le contre feu du chef de l’Etat a bien fonctionné. Ce « Jokko ak Macky » a permis aux jeunes de s’éloigner des bruits des casseroles qui n’ont retenti que dans certaines zones. En bon élève de Wade, le chef de l’Etat trouve toujours le moyen de verser de l’eau dans le vin de son éternel adversaire. Cette percée de Macky doit pousser Sonko, qui croit que les jeunes sont acquis à sa cause, à surveiller ses arrières.

mackyCette opération « noyade de Yewwi » ne se limite pas uniquement du côté des jeunes. Macky a sorti ses ministres de leur confort habituel pour, sans doute, exécuter sa remontada politique à merveille. On a vu par exemple la ministre Zahra Iyane Thiam, aller au niveau des marchés pour apporter un appui financier aux commerçants et groupements féminins en cette veille de fête. Une méthode qui peut porter ses fruits. Car entre les Sénégalais et l’argent des politiciens, c’est une histoire de longue date…

Yewwi Askan Wi a désormais compris que les législatives se dérouleront bien à date échue. Alors Ousmane Sonko et ses camarades veulent reprendre la course. Malheureusement, leur intifada dans les rues leur a fait perdre beaucoup de temps par rapport aux autres coalitions. Macky Sall qui a sorti l’artillerie lourde veut en finir une bonne fois pour toute avec le maire de Ziguinchor. Le soir du 31 juillet sera le clap de fin de ce combat entre ces deux adversaires. Qui sera le vainqueur, l’avenir nous édifiera ?

Xibaaru

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire