Macky ivre du 3ème mandat…Pour lui, c’est Dieu qui…

aaamacky interdit

Macky Sall est convaincu que le peuple l’aime et qu’il n’a pas le droit de laisser ce pays aux mains d’aventuriers d’où l’obligation pour lui de se présenter pour le mandat de trop. Macky Sall se sent investi d’une mission divine. S’il ne se présente pas en 2024, alors le pays tombera entre les mains de personnes inexpérimentées et tous les efforts consentis par les Présidents depuis 1960 seront vains. Tous ces griots et thuriféraires du pouvoir le mettent dans le rôle de l’envoyé, du messie, de celui qui doit délivrer le Sénégal du mal qui le guette…

mackyIl ne fait aucun doute que Macky Sall se présentera en 2024. Ses ministres et ses griots s’y sont mis en employant tous les efforts et arguments tout en déguisant la réalité pour le forcer à se présenter à un troisième mandat. Et, en 2024, Macky Sall fera le forcing. Tant, ses ministres, ses DG et ses griots lui ont fait croire qu’il est le seul à sauver le Sénégal. Même Khadim Samb s’y est mis, en se déplaçant à Tambacounda où le Président de la République est en tournée, pour le lui dire.

Avant Khadim Samb, un autre griot, celui-là se croit si tout puissant au Sénégal sous le règne de Macky Sall. Avant l’avènement de Macky Sall au pouvoir, même dans ses rêves les plus fous, Farba Ngom puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’avait pensé acquérir une telle position au Sénégal. Actuellement, il est les yeux et les oreilles du Chef de l’Etat Macky Sall. Des ministres de la République, des directeurs généraux de sociétés, des chefs d’entreprise lui font même acte d’allégeance. Farba Ngom se dit très puissant. Et son rang, il est prêt à tout pour le conserver.

Le puissant Farba Ngom parle

mackyLa moutarde est même devenue trop forte. C’est à l’Assemblée nationale que Farba Ngom s’est fait le malin plaisir de narguer tous les Sénégalais. Farba Ngom a ainsi lancé à la face de tout le monde : « Je veux que vous compreniez, que le troisième mandat c’est juste une façon de parler. Mais juridiquement, le deuxième mandat du quinquennat, on va le briguer ».

Les griots ne sont pas les seuls à se distinguer de la sorte. Des énergumènes membres du gouvernement se croient eux investis de la mission d’imposer la candidature de Macky Sall en 2024. Et c’est sous des « airs de…qu’il plaise ou non » qu’ils s’adressent devant tous les Sénégalais en parlant d’une candidature de Macky Sall en 2024. C’est devant des éleveurs que le ministre Cheikh Oumar Anne, accablé par un rapport de l’OFNAC lors de sa gestion au COUD (Centre des œuvres universitaires de Dakar), s’est prononcé.

L’arrogance de Cheikh Oumar Hanne

macky
Cheikh Oumar Hanne, ministre de l’Education nationale
« Notre candidat lors de cette échéance s’appelle Macky Sall. Il sera là inch’Allah jusqu’en 2029 et on verra. Il est le candidat des éleveurs du Sénégal et notre candidat. 2e ou 3e mandat, on n’épilogue pas sur le sujet. La validité de la candidature de Macky Sall en 2024 ne peut souffrir d’aucune contestation. Parce qu’elle est conforme à la loi fondamentale. La Constitution du Sénégal permet à Macky Sall de se présenter en 2024, il n’y a pas de doute là-dessus » déclare Cheikh Oumar Anne avant d’ajouter :

« Nous allons porter cette candidature. Il faut qu’on soit sérieux. Nous sommes dans un État de droit. C’est la justice qui décide qui peut briguer les suffrages des citoyens sénégalais ou pas. Malheureusement, des personnes de très mauvaise foi, qui ont perdu toute crédibilité, envahissent les médias pour raconter des futilités et proférer des menaces. Ils ont intérêt à se terrer », soutient-il.

Il poursuit : « Personne ne va jouer avec le Sénégal. Je n’ai entendu aucun chef religieux dire son opposition à cette candidature. Les opposants ont peur de parler ou d’évoquer le bilan fort élogieux du chef de l’Etat. Dans le secteur de l’élevage, les efforts du gouvernement sont multiples et palpables. Idem pour l’agriculture, la santé, la sécurité, l’éducation, le social, la diplomatie, etc. Et c’est ce qui nous pousse à vouloir le maintenir jusqu’en 2029, et après, on verra ».

Avant de conclure : « Personne ne peut empêcher cette candidature, c’est pourquoi nous membres du gouvernement, continuons de travailler à satisfaire les populations qui ont déjà compris que les aventuriers n’ont pas de place dans ce Sénégal ».

A l’instar de Farba Ngom, de Cheikh Oumar Hanne, d’autres dignitaires du régime s’emploient à tenir des propos pour dire aux Sénégalais que Macky Sall sera là en 2024. Peu les importe que le pays soit mis à feu et à sang à cause des propos irresponsables qu’ils tiennent pour imposer cette candidature de Macky Sall en 2024. C’est de la façon la plus insolente qu’ils s’adressent aux Sénégalais pour présenter la candidature de Macky Sall en 2024.

Au Chef de l’Etat qu’ils ont réussi à convaincre, ils lui font croire qu’il est le seul à pouvoir tenir les rênes du pays. Ils lui font croire qu’il est l’envoyé des cieux pour diriger le Sénégal Ad vitam æternam…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire