Macky a tué sa succession depuis 2020…Il risque gros en 2024

doudou wade macky sall n est pas intelligent il a des problemes de psychiatrie

En se débarrassant de tous les ténors sur qui il pouvait compter en cas de départ de pouvoir, Macky Sall a mis en péril sa coalition Benno Bokk Yaakaar. Ayant écarté tous ceux qui avaient le profil comme l’ancien Premier ministre Mahammed Dionne et les ministres « balèzes » comme Amadou Ba, Papa Abdoulaye Seck, Mouhamadou Makhtar Cissé, Aly Ngouille Ndiaye et humilié Mimi Touré, Macky Sall a tué les ambitions au sein de sa formation. Aujourd’hui, avec ces législatives qui ont annihilé toutes ces chances de se présenter à un 3ème mandat, Macky Sall se retrouve sans…dauphin. Et à la merci de ses adversaires qui ne vont surtout pas l’épargner après son départ du pouvoir.

saleh
Ces ténors du parti au pouvoir ont été humiliés dans leur propre camp
C’est parce qu’ils savent à quel point le Chef de l’Etat se montre rapide pour se débarrasser de tous ceux qu’ils soupçonnent dans son entourage d’avoir des ambitions présidentielles, que les faucons ont trouvé la recette pour liquider tous ceux qui sont leurs adversaires. Ils présentent ces derniers devant le Président de la République Macky Sall comme étant des gens qui lorgnent son fauteuil, et hop le tour est joué. Car, ils savent que Macky Sall ne se le fera pas répéter à deux reprises avant de sortir son sabre pour « décapiter » les « coupables » qu’ils lui auront désigné.

Macky Sall a tellement joué sur ce registre de liquidation de tous ceux qui dans son entourage ont des ambitions pour sa succession qu’il a finalement installé la peur dans son camp. Tous ceux qui dans son entourage veulent survivre dans son gouvernement, doivent savoir taire leurs ambitions. Aujourd’hui, Macky Sall a tellement fait le vide autour de lui qu’il est pris dans son propre piège.

La lecture des résultats issus des élections législatives du dimanche 31 juillet dernier, enseigne que les Sénégalais rejettent toute idée de voir Macky Sall présenter sa troisième candidature à l’élection présidentielle en 2024. Moins de deux ans nous séparent de cette échéance électorale qui sera historique pour le Sénégal, et le Président Macky Sall se retrouve sans dauphin. C’est le vide autour de lui. Et, il ne dispose pas du temps nécessaire pour préparer un dauphin qui pourra faire le poids face aux ténors de l’opposition.

macky sall
Le président Macky Sall, seul face à l’opposition
Macky Sall doit s’en prendre à lui-même et s’en mordre les doigts. Il risque de quitter le pouvoir en 2024, alors qu’il n’a pas préparé ses arrières. Il reste à la merci d’un successeur comme Ousmane Sonko qui haineux, serait prêt à aller avec lui jusqu’au bout, pour l’envoyer à la géhenne, lui et sa famille. Dans ses relations avec l’opposition, le fossé est devenu trop grand, et la guerre va être sans merci.

Aucun cadeau ne lui sera offert par cette opposition conduite par Ousmane Sonko, le revanchard. Il faut un miracle au Président de la République Macky Sall pour espérer s’en sortir à si bons comptes en 2024. C’est-à dire voir quelqu’un dans son propre camp comme dans les contes de fée magique, surgir comme par enchantement et coiffer au poteau tous les ténors de l’opposition. Il n’y a que ça pour sauver sa tête qui risque d’être mise à prix en 2024.

A moins que comme il a été dit ici, que ce dauphin Macky Sall n’aille le trouver au sein de sa grande famille libérale. Et pour cela, il lui faudra d’abord travailler à la réunification de cette famille libérale, tout en faisant preuve de tact. Car, ça va être sa dernière bouée de sauvetage. C’est dire qu’il est désormais engagé dans une course contre la montre, car le temps lui est compté. 2024 est si proche.

xibaaru

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire