Lutte contre les maladies diarrheiques et la mortalité maternelle à Sedhiou :

Des soins communautaires administrés à N’guindir

Le village de N’guindir situé à quelques encablures de Bambaly son chef lieu de communauté rurale, a reçu hier lundi, une équipe médicale composée d’agents communautaires de base et de la coordination de l’ONG « Africare » de Sédhiou. L’objectif est de proscrire les maladies diarrhéiques jugées endémiques dans la zone et de renforcer le réflexe des consultations prénatales pour faire chuter la mortalité maternelle en hausse dans la zone.   A en croire Kissouma Diédhiou le coordinateur de zone de  Africare pour le compte du PC2 à Sédhiou, «cette sortie communautaire consiste à regrouper autour d’une case de santé tous les acteurs de santé intervenant dans cette zone de responsabilité.

Cette stratégie est une approche nouvelle qui vise à relever les indicateurs jugés très bas dans cette zone pour ce qui est de la prise en charge des maladies diarrhéiques».

Il ajoute que «la journée a mobilisé une foule et les relais communautaires ont fait du porte à porte par ce qu’on appelle des VAD (visite à domicile) pour dénicher les enfants souffrant de diarrhée afin de leur administrer des soins nécessaires à savoir du SRO zinc . Nos objectifs sont largement atteints par le fait que les populations ont effectué le déplacement, contribué par la mobilisation des plus indécis ou supposées retenues par l’absence de moyen car les soins étaient gratuits ».

Cette sortie   communautaire a aussi mobilisé des femmes en état de grossesse venues faire leurs consultations prénatales. « Celle-ci est très souvent négligée alors qu’elle permet à la future maman de faire le suivi de sa grossesse et de prévenir les risques éventuels a déclaré Kissouma Diédhiou le coordonnateur de zone de Africare pour le compte du PC2 à Sédhiou.

La sage-femme d’état du poste de santé de Bambaly Marie Cristelle Bassène affirme que « vingt enfants ont été consultées et déclarées malades de diarrhée et neuf femmes enceintes reçues en consultation prénatale. Cette journée nous a permis de mobiliser les populations à la base et de les prendre en charge. Je suis sûr qu’avec ce soutien de Africare nous ferons beaucoup de résultats sur le terrain ».
A N’guindir comme dans les villages alentours, les populations ont aussi magnifié cette présence des agents de santé et souhaité que de telles activités s’y tiennent très souvent.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire