L’intelligence n’a pas de langue, il n’a pas besoin de diplôme pour s’affirmer !!!

Cheikh Tidiane Badji Vous dites en tant que instruit et avertit il ne t’impressionne pas ! Vous pensez que seuls les diplômes de l’école française font de quelqu’un un instruit et un averti? C’est cette mentalité de colonisé et de complexé qui nous a retardé et qui continue de le faire. L’intelligence n’a rien à voir avec les diplômes. Ceux qui ont apporté le plus de progrès technique a l’humilité ne sont pas les plus diplômés. La plupart sont sortis su cursus universitaire parce qu’ils ne leur convenait pas. Albert Einstein n’a pas été le plus brillant étudiant de sa promotion, c’est derrière un bureau de petit travailleur qu’il a écrit la théorie qui a jusqu’à ce jour, a le plus révolutionné la vision de ce monde: la relativité générale qui complète la théorie de Newton( la gravitation universelle) . Et pourtant Einstein a échoué a une étape de sa vie scolaire et fait un clash avec le corps professoral puisqu’il ne comprenait pas les méthodes dépassée de leur enseignement. Et je vous assure notre école produirait des hommes et femmes acculturés et déracinés si ce n’était pas l’éducation traditionnelle et religieuse. Tout nous pousse a nous détester, a être des seconds de colons, à mépriser notre profonde nature. Le mathématicien indien, Ramanujan, tout seul au village, apprend les mathématiques à partir de deux livres qu’il s’est procurés avant l’âge de seize ans, ouvrages qui lui permettent d’établir une grande quantité de résultats sur la théorie des nombres, sur les fractions continues et sur les séries divergentes, tandis qu’il se crée son propre système de notations. Jugeant son entourage académique dépassé, il publie plusieurs articles dans des journaux mathématiques indiens. Mort a 32 ans il a été admis en Angleterre à l’université à travailler avec les plus éminents Professeurs. Il a laissé des cahiers avec des théorèmes non démontrés que les universités étudient jusqu’à présent et aucun n’a été prouvé faux. Venons en à Yerim et Cheikh Bara. Yerim est très informé et très introduit. Ce qui veut dire qu’il connaît des individus qui lui donnent des informations dont le commun des journalistes ne peut avoir acces. Yerim raconte des anecdotes qu’il a vécu parceque il a travaillé dans de grands journaux, connait de grandes personnalités qui lui offrent la primeur sur des infos qui vont impacter les premières pages. Est ce de l’intelligence ? Non c’est de l’opportunité et des relations privilégiés. Yerim n’est pas un journaliste d’investigation au sens premier du terme. Le reportage de 3 minutes de Mayeni Jones sur Frank Timis est un produit d’investigation. Avec voyage, dossier exclusifs, caméra cachées, recoupements, remontée de la vie d’un acteur etc.. Qui ose au Sénégal faire ce genre de document journalistique ? Yerim avait promis qu’il allait faire une investigation sur les Prisons du Sénégal, la dictature a tapé et depuis silence radio. Et devant Maimouna Ndour Faye récemment en plaisantant, il a avoué qu’il ne prendrait plus de risque et qu’il avait peur de cette répression. Journalisme d’investigation va avec risques et courage. Cheikh Bara, personnellement m’impressionne. Je ne prends jamais en compte le diplôme dans le jugement de la production intellectuelle, ni la langue d’ailleurs. Car l’intelligence n’a pas de langue. Cheikh Bara a partir de faits connus de tous construit un argumentaire pour te démontrer une évidence que personne ne voyait. Cheikh Bara te montre ce qui est sous ton nez, et c’est ce qui est une forme d’intelligence. Car dans ce monde ou l’information fait foison démêler le puzzle devient laborieux pour des gens pressé qui n’ont le temps que pour la durée d’une vidéo Tiktok. Nous sommes devenus des zombies accros de portables et de notifications qui glissent le tactile de Instagram a Facebook, puis WhatsApp à Snapchat, attendent jeudi pour voir l’évidence qu’ils n’ont pas le temps de démêler dans cette masse d’infos et de fake news. Bara a des punchlines, Bara a des citations, Bara a des proverbes et Bara a de l’humour et Bara est cultivé. Pout ceux qui réfléchissent en français vous ne savez pas ce que vous ratez.

Mass Seck

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire