LETTRE AU PRESIDENT MACKY SALL : Résoudre durablement la question des banlieues

L’arrivée de l’hivernage et des premières inondations est l’occasion pour l’ONG Sukhali Banlieue de rappeler au Président Macky Sall ses engagements pour résoudre durablement l’épineuse question des banlieues de Dakar.

Proposé à tous les candidats à l’élection Présidentielle, ce pacte a été signé par Mr Macky Sall, Mr Moustapha Niasse et Mr Ibrahima Fall lors de premier tour du 25 février 2012.

Remise au Président Macky Sall, cette missive du Président de l’ONG Sukhali Banlieue tient à lui rappeler l’urgence d’une solution définitive devant cette situation intolérable aux portes de Dakar qui compromet les chances d’un véritable développement. L’ONG est également prête à apporter son concours financier, logistique et l’expertise de ses membres.

Lancé le 22 février au Centre Culturel Léopold Sédar Senghor de Pikine, le Pacte Sukhali Banlieue a pour ambition de mettre en place une véritable politique de discrimination positive en faveur des populations de la Banlieue frappées par les inondations, le chômage et une insécurité galopante.

Initiée par Karfa Diallo, Écrivain et Président de la Fondation du Mémorial de la traite des noirs, cette initiative est soutenue par des immigrés de la Diaspora issus de la banlieue, en lien avec des acteurs socio-culturels de terrain. Elle s’est constituée en ONG pour mettre en place des projets de développements mais aussi pour assurer une veille sur les engagements de l’Etat sénégalais.

Regroupé en 10 engagements pour censés sortir de « la crise humanitaire de la banlieue », ce pacte est une véritable mobilisation nationale qui issu d’un constat indéniable et unanime « Victimes de la discrimination administrative, sociale, culturelle et politique, les populations de ces quartiers  souffrent d’un déficit d’aménagement urbain, de la dégradation du cadre de vie et d’un sentiment de stigmatisation. ».

Face à cette situation intolérable, les initiateurs proposent entre autres de :

« Faire de la REQUALIFICATION URBAINE DE LA BANLIEUE, une CAUSE NATIONALE: intensification du travail de restructuration des quartiers irréguliers, déguerpissement des zones inondables et relocalisation et extension du réseau d’assainissement. Afin d’en faire des villes-phares de l’habitat et du développement durables.

Instaurer une bourse de l’Excellence.

 

ATTRIBUER 5000 à 15000 Fcfa/MOIS A CHAQUE ELEVE SCOLARISE,  de l’élémentaire au lycée pour combattre le décrochage scolaire par un ambitieux dispositif de réussite scolaire en permettant aux dizaines de milliers d’élèves de bénéficier d’un accompagnement et d’activités sportives et de loisirs.

Instituer un MINISTERE DE LA BANLIEUE autonome, chargé exclusivement des Infrastructures et de l’Environnement.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire