Les travailleurs du personnel de Sentel GSM promettent l’enfer à la direction générale

Les travailleurs de l’entreprise Sentel n’en peuvent plus. Ils prévoient ainsi un mouvement d’humeur dans les prochains jours pour dénoncer ce qu’ils appellent « l’injustice » qu’ils vivent au sein de l’entreprise. Ils réclament, par la voix de leur coordonateur  Pape Tamsir Seck, « une valorisation de l’expertise locale ». Il dénonce ainsi le recrutement de mains d’œuvre étrangères et le « manque de formation pour la main d’œuvre locale «ça va chauffer parce que nous ne pouvons plus tolérer ».

Le collectif des employés de Sentel Gsm avertit, en effet, que toutes les voies et moyens mis à sa disposition par toutes les lois et conventions nationales et internationales seront utilisés pour protéger les droits des travailleurs.

Et c’est pourquoi le collectif avertit que « l’ensemble du personnel compte s’élever avec la dernière énergie contre cette énième tentative de mise à mort de l’entreprise ». En conférence de presse suivie d’une assemblée générale d’information ce samedi, dans les locaux de la bourse du travail, les travailleurs, qui brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ‘Halte à la gabegie et la gestion nébuleuse ! Selon Assane Fall coordonnateur des délégués du personnel, qui s’est revêtu un  manteau de chef de guerre, il révèle que le malaise dans lequel est plongé les travailleurs de Sentel dure depuis trois ans.

 Et il est incompréhensible qu’au moment où la direction exhorte les travailleurs à faire des sacrifices, elle se permet en même temps de payer des voitures neuves. « Il n’est pas normal qu’au moment où l’entreprise traverse des difficultés, on se permette de payer des voitures pour l’administration », fustige M. Fall.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire