« Les procès politiques contre les opposants retardent le Sénégal » 

Mamadou Lamine Diallo

L’Afrique l’enjeu du monde…Par Mamadou Lamine Diallo
Mme Yellen, la Secrétaire d’Etat US au Trésor est venue confirmer la thèse que je défends depuis 2008. Amath Dansokho et Sémou Pathé Gueye m’avaient invité à faire une communication à un colloque du PIT et de la fondation Gabriel Péri.
La classe politique sénégalaise, repliée dans des pièges d’ego, refuse de débattre de cette question et des conséquences sur les options stratégiques et les politiques publiques. Elle est soutenue dans cette attitude par une partie de la presse.
L’heure est vraiment grave, non pas pour organiser le détournement des fonds covid ou pour organiser des déballages sur la vie privée des acteurs politiques. L’heure est grave parce que l’Afrique est l’enjeu du monde et cela exige de rendre à la politique ses « actes » de noblesse et son sens de la grandeur.

Les procès politiques contre les opposants retardent le Sénégal ainsi que les feuilletons de faits divers servis tous les jours au peuple.
Je refuse de tomber dans ce piège du corbeau dans lequel les prédateurs sénégalais et leurs parrains étrangers organisent le pillage de nos ressources, souvent pour des millions de dollars planqués dans des comptes offshore à Dubaï ou dans les Îles Britanniques.
Amadou Ba est chargé par Macky Sall de réprimer Ousmane Sonko. Va-t-il franchir le rubicon ?
Mamadou Lamine Diallo

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire