« Les jeunes retrouvent leur confiance en Macky » selon…

macky sall reduit opposition

Macky et les jeunes : entretenir la flamme !…Par Oumou Wane

Entre les jeunes et la politique c’est un peu « je t’aime moi non plus » ! Or, la jeunesse est bien le fil rouge du quinquennat de Macky Sall qui veut entretenir le dialogue avec les nouvelles générations, mais qui sait aussi qu’elles compteront dans les élections à venir. Comment rester populaire auprès des plus jeunes qui aimeraient peser sur le programme du président ? Les jeunes se reconnaissent souvent dans des personnages qui ont leurs qualités et ils retrouvent en Macky un certain dynamisme et un côté fonceur tout en étant paradoxalement un homme pudique, un peu timide même.

Je crois que les jeunes retrouvent leur confiance en Macky dès que certains indicateurs tendent à prouver qu’ils peuvent nourrir de nouveaux espoirs vis à vis de leur avenir. La victoire des Lions à la CAN a eu dans ce sens un puissant effet d’inspiration attachée à la figure présidentielle, et les jeunes y ont associé “l’étoffe d’un Président de la République”.

Je l’ai souvent dit et je le pense plus que jamais, notre jeunesse est notre bien le plus précieux. C’est elle qui met le pays en fête quand nous remportons la Coupe d’Afrique des Nations et en feu parfois quand elle sort massivement dans les rues comme au début mars 2021, pour crier son ras-le-bol.

Les jeunes d’aujourd’hui sont les dirigeants de demain, c’est pourquoi il faut leur faire plus que des clins d’œil et préparer dès maintenant le renouvellement des générations en les intégrant à tous les processus de développement et de décision. Cette jeunesse sénégalaise, celle qui a porté Macky Sall au pouvoir en 2012, il est urgent de lui parler et de la comprendre si nous ne souhaitons pas que cette génération qui n’a connu que la crise opte pour de nouvelles formes d’expression politique plus radicales.

Cette jeunesse doit retrouver et le moral et l’envie de s’engager, car il se passe quelque chose aujourd’hui au Sénégal. Quelque chose de nouveau et d’inattendu. Peut-être un état de grâce lié à la victoire des Lions mais pas seulement. Les signaux sont affichés au vert et notre pays retrouve progressivement sa situation d’avant la crise du Covid.

Il faut signaler qu’avec le Rwanda, le Sénégal est le seul pays en Afrique à être classé en zone verte et selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il pourrait bien parvenir à maîtriser complètement la pandémie en 2022. La période semble donc marquée par le destin depuis la première victoire à la Coupe d’Afrique des Nations de notre histoire et l’on sait que désormais les sportifs sont au premier plan tant le sport est devenu un puissant outil de développement.

Comment donc remobiliser les jeunes afin qu’ils retrouvent le moral et l’envie de se battre ? Le président de la République Macky Sall ne cesse de multiplier les initiatives à l’endroit de ces derniers. C’est une urgence nationale sur laquelle Macky joue son va-tout ! S’il veut réellement rester « à l’écoute des pulsions profondes du pays », à commencer par celles de la jeunesse, il doit utiliser les codes de cette jeunesse pour la toucher. Parler à la jeunesse n’est pas une nouveauté, mais n’est pas « Président des jeunes » qui veut !

Ne serait-ce que parce qu’ils symbolisent l’avenir et donc l’espoir d’un monde meilleur, c’est un électorat toujours très convoité. En témoignent les interventions régulières des partis politiques sur les réseaux sociaux comme TikTok, Instagram ou les autres médias en ligne, auprès des youtubeurs ou des influenceurs. Car oui, l’enjeu est aussi celui de l’image ! Le Président doit se mettre sur les mêmes ondes que sa jeunesse, les medias du 20ième siècle où il est omniprésent sont ignorés par les jeunes. Et oui, un président populaire chez les jeunes se doit d’accorder des interviews aux médias prisés par le public jeune. Oui, ce sont ces petites actions qui apporteront de grands changements dans la communication présidentielle !

Notre Président a tout à gagner dans la résolution du casse-tête de l’engagement politique des jeunes et son action doit être à la hauteur de cette ambition. La jeunesse se dit en effet qu’on ne peut plus attendre grand-chose du politique et des forces institutionnelles, alors c’est au système de lui prouver le contraire, car il s’agit d’un rejet plus que d’un désintérêt.

Compte tenu des impératifs imposés à Macky Sall par la présidence de l’Union Africaine, c’est à nous tous, citoyens, société civile, politiques, entrepreneurs, intellectuels, artistes, sportifs, de rebondir et de reprendre la balle au bond de la CAN, pour multiplier les initiatives en direction des jeunes et entretenir la flamme. Car si on la laisse s’éteindre, ce sont les obscurantistes de tout bord qui tenteront d’attirer notre jeunesse vers le cynisme en la privant de construire le Sénégal de demain.

Oumou Wane

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire