Le Sénégal est le bon dernier en Afrique de l’Ouest, l’Etat d’urgence sanitaire comme méthode de…

moustapha diakhate sur la situation du pays

“Il faut fournir gratuitement des masques aux populations et imposer leur port sur l’ensemble du territoire national”, estime l’ancien ministre-conseiller, Moustapha Diakhaté. D’après lui, en recourant pour la deuxième fois en moins d’un an à l’instauration de l’Etat d’urgence assorti d’un couvre-feu, le Président Macky Sall vient de reconnaître l’échec de sa politique de lutte contre la propagation de l’épidémie de la Covid 19.

Le Sénégal est le bon dernier en Afrique de l’ouest

“Contrairement aux discours triomphalistes des thuriféraires du régime, les chiffres (tableau récapitulatif de l’OMS) , montrent bien que le Sénégal est le bon dernier en Afrique de l’ouest. L’Etat d’urgence sanitaire comme méthode de ralentissement de l’épidémie n’a de sens dans la mesure où les 100 jours de restrictions de 2019 n’ont pas réussi à freiner la propagation de la covid-19”, déclare Moustapha Diakhaté.

Premier état d’urgence…

Pour lui, c’est durant le premier état d’urgence que toutes les régions du pays ont été infectées. Et ce deuxième état d’urgence illustre, en fait, le manque de courage du gouvernement pour rendre obligatoire le port du masque et interdire les rassemblements non essentiels comme baptêmes, chants religieux, prières collectives, funérailles, mariages dans toutes les communes où la contamination est la plus forte.

Des masques gratuits à toute la population…

“Au lieu d’instaurer un autre état d’urgence, le gouvernement doit fournir des masques gratuits à toute la population et faire preuve de fermeté dans l’imposition de leur port dans les 557 communes, lieux recevant du public, transports publics comme particuliers, entreprises et dans les lieux de cultes”, ajoute M. Diakhaté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire