Le SAES réclame leurs leurs parcelles et menace de bloquer l’année

Réclamant leurs parcelles, le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) annonce un plan d’action et menace de perturber l’année universitaire 2022-2023. Face à la presse ce lundi, Malick Fall et ses camarades ont accusé des promoteurs « véreux » d’avoir « revendu » des parcelles de la coopérative d’habitat dans le département de Keur Massar.

« Nous avions, dans le cadre des discussions avec le Gouverneur Mohamed Fall (ex-Gouverneur de Dakar remplacé depuis par Alhassan Sall), la carte de la zone », ont-ils martelé. « On savait le nombre de parcelles qui avaient été spoliés, le nombre de terrains qui restait et le nombre sur lesquels, il y avait eu constructions (ou pas encore). Ça a fait l’objet de discussions et d’un protocole d’accords. Maintenant, c’est ce protocole qui n’a pas été encore respecté »renseigne les enseignants.

Sur le pied de guerre, les enseignants réclament, selon Emedia, « la restitution de la totalité des 62 parcelles où « la rentrée universitaire risque d’être très perturbée ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire