Le Réseau Siggil Jigeen, continu son coaching sur les nouvelles élues du peuple

Le Réseau Siggil Jigeen, a organisé ce jeudi à Dakar, une session de formation, au profit des femmes nouvellement élues à l’Assemblé Nationale, sur leurs rôles et responsabilités. La rencontre est organisée en partenariat avec la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES). L’objectif de l’atelier est d’outiller les femmes sur le fonctionnement de l’Assemblée Nationale et la pratique parlementaire.  Selon, la députée Mme Khady Mané Tounkara, présidente régionale de la région de Sédhiou, membre de la Coalition Benno Book Yakar (Bby), elle salut l’initiative de la parité, prit par l’ex président de la république, Abdoulaye Wade.

«La loi sur la parité nous a permis de ne plus être absente de la scène politique.  Rien ne sera plus comme avant, les femmes vont se battre à égales avec les hommes, il n’est plus question que les femmes siège à l’assemblée nationale que pour applaudir, c’est temps là sont révolus ». Avertit, Mme Tounkara, militante Partie Socialiste (P.S), depuis 40ans. «  Nous devons tirer du bon coté pour le développement du Sénégal», fait-elle savoir.

Pour la présidente du Réseau Siggil Jigeen (RSJ), Safiétou Diop. « L’Assemblée nationale sénégalaise ‘’n’est pas encore munie d’une représentation paritaire’’, mais ce premier acte posé reflète ‘’une grande avancée démocratique ».

« Le Sénégal s’est classé comme le deuxième pays africain, après le Rwanda’’, s’agissant de la forte représentation des femmes dans des instances électives », affirme Nicolas Matatu, représentant de l’IFES

Ce conclave de deux jours et qui a réunit 26 participants, vise également à les sensibiliser sur les concepts de leadership de genre et sur la communication politique.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire