Le PSE-J est présenté comme ’’un programme pilote d’offres de formation

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a lance, ce mercredi après midi, dans la commune de Fann-PointE, (à l’amphithéâtre de l’UCAD II, Université Cheikh Anta DIOP), le Programme sénégalais pour l’entrepreneuriat des jeunes (PSE-J). Elle marque le démarrage de la phase pilote du programme. « Le PSE-J est destiné aux jeunes diplômés porteurs de projets et vise à former de jeunes entrepreneurs managers capables de s’insérer dans le secteur de leur choix et de booster la croissance en renforçant le tissu économique des PME- PMI », a expliqué, le professeur Aminata Sall Diallo, chef du Programme sénégalais d’entrepreneuriat des jeunes créateurs d’entreprises (PSE-J).

L’objectif, selon les organisateurs,  est de mettre en place une formation professionnalisante destinée aux jeunes diplômés porteurs de projets et de former de jeunes entrepreneurs managers capables de s’insérer dans le secteur de leur choix et de booster la croissance en renforçant le tissu économique des PME-PMI, etc.

Le PSE-J est présenté comme ’’un programme pilote d’offres de formation alignées sur les besoins macro, méso et microéconomiques en vue de faire des jeunes sénégalais les +entrepreneurs de leur propre destin+’’.

Mille lauréats ont été présélectionnés parmi huit mille candidats. « Les candidats présélectionnés seront formés à l’entrepreneuriat et à des domaines transversaux, avant d’intégrer l’incubateur prévu pour le développement de leurs projets d’entreprise personnels », poursuit Mme Diallo. 

Elle ajoute qu’ »après la période d’immersion, l’incubateur leur permettra de mettre en œuvre leur projet, avec un pool d’experts chargé de les accompagner». L’incubateur « supportera les risques associés à la mise en œuvre » des projets.{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire