Le «Nemekou Tour» compromis…Sonko rattrapé par une…

La bataille pour l’élection présidentielle a déjà démarré. Les leaders de certains partis politiques ont commencé à sillonner le pays pour mettre toutes les chances de leur côté. C’est le cas du président du parti des patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF). Ousmane Sonko est en pleine tournée pour 2024. Malheureusement, une vieille affaire risque de plomber son «Nemekou Tour». Le viol dont il est accusé menace l’opération charme du maire de Ziguinchor.

Macky Sall ne sera pas le seul à occuper le terrain politique. Depuis dimanche dernier, Ousmane Sonko a entamé une tournée politique. Mbour était la première étape. Une première étape très mouvementée. Le cortège du patriote en chef a été gazé à Joal. Mais l’actuel maire de Ziguinchor est loin de ses déboires. Ce «Nemekou Tour» sera très mouvementé pour Sonko. L’affaire de viol dans laquelle il est cité le poursuit où qu’il aille. «Adji Sarr-Ousmane Sonko» est la nouvelle chanson qui cartonne à Ndiaganiao, la commune de Bassirou Diomaye Faye (voir vidéo).

Lecteur vidéo

00:00
00:30

sonkoMais le plus grand problème auquel Sonko fera face sera judiciaire. L’affaire Sweet Beauté est une véritable épée de Damoclès qui plane sur la tête de Sonko. En pleine campagne pour 2024, cette affaire de mœurs risque de le rattraper. Sous contrôle judiciaire, le maire de Ziguinchor doit se présenter normalement tous les vendredis devant le juge d’instruction pour signer. Le maire de Ziguinchor est condamné à se conformer à cette décision. Dans le cas contraire, il pourrait se retrouver dans la même situation que Ndiaga Ndour. Le juge pourrait le cueillir en pleine tournée. Ce qui ne ferait que jeter de l’huile sur le feu après ce qui s’est passé à Joal.

Pour maximiser ses chances en 2024, Ousmane Sonko devra battre campagne au Sénégal mais aussi à l’étranger. Pastef a une forte base dans la diaspora. Les résultats des élections locales et législatives le prouvent à suffisance. Alors l’idéal aurait été que Sonko se déplace pour rencontrer ses militants hors de nos frontières. Malheureusement c’est chose impossible. Sous contrôle judiciaire depuis mars 2021, son passeport est confisqué par la justice sénégalaise. Seul son passeport diplomatique peut lui permettre de circuler comme bon lui semble.

Mais le leader de Pastef est tombé dans son propre piège. En tentant de rester droit dans ses bottes, Ousmane Sonko a décidé de rendre ce passeport diplom atiquequ’il avait obtenu en étant député. «Je rends mon véhicule et mon passeport diplomatique à l’Assemblée nationale. Je n’ai pas besoin qu’on me les offre parce que je ne suis plus député», a-t-il déclaré. Sauf que Sonko ne rend pas ce passeport de son propre gré. Il a perdu ce passeport depuis l’installation de la quatorzième législature selon Me Oumar Youm. Alors seul le chef de l’Etat est en mesure de lui donner un autre passeport.

sonko
Ousmane Sonko devant la mairie de Ziguinchor
Ainsi sans passeport diplomatique, Ousmane Sonko est cloué au Sénégal. Le «Nemekou Tour» ne pourra pas dépasser le territoire national. Mais les militants de Sonko à l’étranger ne le voient pas de cet œil. «La diaspora sénégalaise, désireuse de recevoir son futur président de la république, exige la levée, dans les meilleurs délais, du contrôle judiciaire contre le président Ousmane Sonko et la restitution de son passeport», lance Papa Mada Ndour, le secrétaire National à la Diaspora de Pastef.

Malheureusement son souhait ne se réalisera pas de sitôt. Ousmane Sonko pourrait être convoqué à tout moment par le juge pour avoir sa version dans cette affaire de viol dont il est accusé. Le maire de Ziguinchor joue gros dans ladite affaire. Une condamnation pourrait lui être fatale. A bien des égards, le massage thérapeutique risque de lui coûter cher…

Mais attention ! Même sans battre campagne, Sonko reste très fort dans la diaspora. Aux élections précédentes, il n’a pas mis les pieds à l’étranger. N’empêche il a donné une raclée à la mouvance présidentielle. La structuration de Pastef lui permet de mener son combat à distance. Car ce parti tourne autour du PROS (Président Ousmane Sonko). Alors, Macky devra trouver autre chose s’il veut freiner son éternel rival.

Xibaaru

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire