Le hic du rapatriement des Sénégalais à Wuhan n’est pas financier…

« Ce n’est pas un problème d’argent mais de précautions à prendre pour éviter tout risque sanitaire », a réagi Oumar Youm donnant son avis sur le rapatriement des étudiants sénégalais établis à Wuhan, épicentre du Coronavirus.

« Le pays a toujours procédé au rapatriement de ses fils…«
« Pour un État comme le Sénégal, faire voyager ses enfants de Wuhan à Dakar ou d’un autre endroit de la Chine n’est pas et ne sera jamais hors de portée. En effet, le pays a toujours procédé, avec responsabilité au rapatriement de ses fils et filles en détresse à travers le monde. Les dernières opérations, sauf erreur, remontent à 2017 pour les Sénégalais provenant de Libye ou du Niger. Il s’agissait de centaines de citoyens sénégalais. Donc, poser la problématique du rapatriement sous l’angle simplement financier, comme le font certaines déclarations populistes, est une ineptie », selon le ministre des transports terrestres.

« Ce n’est donc pas un problème d’argent mais… «
Il poursuit : « Le rapatriement doit se faire en respectant toutes les normes de sécurité pour préserver la santé des personnes à rapatrier, du personnel d’appui, de l’équipage mais aussi celle de nos populations ( avion adéquat, normes sécuritaires du voyage, protection appropriée des passagers, centre d’isolement dédié etc.). A défaut, le rapatriement peut être une catastrophe sanitaire pour le Sénégal. Ce n’est donc pas un problème d’argent mais de précautions à prendre pour éviter tout risque sanitaire.«

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire