Le FNDASP doit être considéré comme un catalyseur pour l’Agro-sylvo-pastoral

La commune d’arrondissement de Ngor-Almadies a abrite, ce mardi, un atelier de lancement officiel des activités du Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP). Le FNDASP doit assurer le financement des programmes de conseil agro-sylvo-pastoral, de formation et d’appui institutionnel des organisations de producteurs. « Le FNDASP traduit une volonté de l’Etat pour assurer de façon efficace le financement des activités des exploitations agricoles familiales qui représentent plus de 95% des unités de productions agricoles et fournissent près de 80% de la production alimentaire nationale », a soutenu, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Abdoulaye Seck, venu présider le lancement.

« L’agriculture sénégalaise sera ce que nous voulons qu’elle soit. Nous devons par conséquent, agréger nos intelligences, nos moyens, nos efforts pour qu’une nouvelle agriculture naisse dans nos pays, pour les Sénégalais, et devienne motrice sur le plan international », a indiqué le ministre.

Pape Abdoulaye Seck, a affirmé que le «FNDASP doit jouer un rôle clé dans la stratégie nationale de financement de la formation des acteurs des chaines de valeurs et le mécanisme d’appui institutionnel aux organisations professionnelles agricoles. Le Fonds doit être considéré comme un catalyseur destiné à capter des ressources pour financer sur une base compétitive, un système national de conseil agro-sylvo-pastoral performant et efficace ».

Pour le directeur exécutif  de (FNDASP),Jean Sarr, qui fait savoir que le «Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP) a pour objet de financer, sur une base compétitive et contractuelle, des programmes de services agricoles à travers la formation des producteurs et l’appui institutionnel aux organisations de producteurs, le Fonds devrait contribuer à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural, en aidant à mettre à la disposition des acteurs à la base des fermes Le Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (FNDASP) dont l’ambition est de mobiliser 500 millions de francs CFA destinés au financement de services agricoles compte s’imposant comme un mécanisme d’appui institutionnel aux organisations professionnelles agricoles de qualité ».{jcomments on}

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire