Le fils de Cheikh Amar, délits après délits, échappe toujours à la prison

amarrrr

Chanceux est le fils de Cheikh Amar, après une nuit bien animée aux Almadies, Serigne Saliou Amar a été retrouvé ivre au volant et arrêté par les gendarmes de Ngor.

Ce dernier a truffé d’insultes son interrogateur de gendarme cause de sa garde à vue pour conduite en été d’ébriété, injures publiques et outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions.
Serigne Saliou Amar s’en est sorti bien que les gendarmes voulaient qu’il passe au parquet car d’après «Les échos», il a été libéré durant la nuit après une forte pression sur les gendarmes.
Il est avéré que ceci n’est point la première fois que Serigne Saliou Amar fait des délits de ce genre, en avril 2015 il avait heurté aux environ de 3 heures du matin, deux véhicules garés tout prêt de la résidence privée du président de la république, Macky Sall.
Serigne Saliou Amar était à bord d’un 4X4 avec des vitres teintées, et sans aucune immatriculation, il a été signalé plus tard que la voiture été celle de son père. Et lorsque les gendarmes qui étaient en fonction devant la demeure du président l’ont interpellé, Saliou avait fermement refusé de les répondre et les officiers ont fini par crever un de ses pneus et il a été acheminé et gardé à vue au niveau de la gendarmerie de Ouakam mais comme toujours le fils du milliardaire fut libéré suite à des pressions.
Serigne Saliou n’en est pas à son premier délit nous renseigne le journal «la tribune» car il y a quelque jours, il avait sorti une arme dans une boite de nuit des Almadies avec l’international sénégalais El Hadji Diouf, il s’en était sorti, impuni.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire